L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Les responsables régionaux de la Ligue des
Droits de l’Homme et du MRAP ont, sur leur
demande, été reçus par le Préfet du Nord vendredi
à 11 heures.
« Toutefois », précisent leurs responsables,
« nous avons réservé la réponse de nos organisations.
Après un mois de crise, de remise en
question des accords Delarue, de confrontation
entre les associations et la Préfecture, nous
entendons faire un bilan interne et avec l’ensemble
de nos partenaires et étudier les propositions
concrètes de la Préfecture, avant de prendre des
engagements. »

COMMUNIQUÉ

Les responsables régionaux de la Ligue des Droits de
l’Homme et du MRAP ont remis au Préfet les engagements
écrits de l’ensemble des grévistes qui avaient cessé
leur mouvement la veille par un vote unanime acceptant
le dispositif préfectoral transmis par nos deux associations
après les dernières rencontres.
La Ligue des droits de l’Homme et le MRAP expriment
leur satisfaction de voir s’achever une crise qui aurait pu
être évitée si leurs propositions avaient été prises en
considération au début du printemps. Leur intervention
de cette dernière semaine, s’appuyant sur le capital de
confiance dont ils bénéficient auprès des sans papiers, du
CSP, des associations, partis et syndicats, a permis une
issue sans drame.
Mais les problèmes soulevés par la politique Sarkozy-
Hortefeux à l’égard de l’immigration demeurent et laissent
présager encore beaucoup de souffrance, d’inquiétude
et d’injustice. Nos deux associations poursuivront sans
relâche leur action, au plan national et régional.
La LDH et le MRAP seront représentées dans la commission
départementale ad hoc chargée de l’étude « bienveillante
 » des dossiers des grévistes de la faim conformément
aux engagements.
En ce qui concerne leur participation aux commissions
mensuelles permanente annoncées par la Préfecture à
l’ensemble des associations étant intervenues dans le
cadre de la grève de la faim, la LDH et le MRAP réaffirment
leur attachement à cette commission de recours
obtenue par l’accord Delarue de 2004.
Toutefois, nous avons réservé la réponse de nos organisations.
Après un mois de crise, de remise en question des
accords Delarue, de confrontation entre les associations
et la Préfecture, nous entendons faire un bilan interne et
avec l’ensemble de nos partenaires et étudier les propositions
concrètes de la Préfecture, avant de prendre des
engagements.
A Lille, le vendredi 31 août 2007
Gérard Minet, secrétaire régional de la LDH
Jean-Claude Dulieu, président régional du MRAP