L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Trois pères de famille (du 75, 93 et
94) sont sur le point d’être expulsés
par le Préfecture de Police de Paris.

Nous vous avons déjà sollicités à
maintes reprises pendant le mois
d’août et grâce à votre solidarité, neuf
parents ont été libérés par la
Préfecture de police alors qu’ils
n’avaient plus aucun recours. Seule la
mobilisation peut encore sauver MM.
Forero Florez, Wang et Ouakondo de
l’expulsion.

À la veille de la rentrée scolaire, nous
demandons la libération immédiate
de :
- M. Mauricio Forero Florez (Paris 10°)
en rétention depuis 26 jours. Sa fille
Maria Camila entre lundi en CM1 à
l’école élémentaire 159 avenue
Parmentier, Paris 10°.
- M. Yihe Wang (Pantin 93) en rétention
depuis 24 jours. Il a un fils d’un
an et demi et sa femme est enceinte.
- M. Joachim Ouakondo (Vitry sur
Seine 94) en rétention depuis 15
jours. Son fils Onasias entre en terminale
au lycée Jean-Jacques Rousseau à
Vitry. Il vit seul avec son père.
Expulsion prévue mercredi 5 septembre
 : Paris CDG-Bangui 23h15 vol
AF 880.

Innondons encore la Préfecture de
Police de fax et de mails.

Modèle de fax ou mail :

Mr le chef de cabinet,
J’apprends avec stupeur, qu’à la veille
de la rentrée, vos services s’apprêtent
à expulser un père de famille,
M.Ouakondo.
Voilà maintenant 15 jours qu’il est en
rétention, son fils se trouvant seul à la
maison.
M. Ouakondo n’est pas une charge
pour la société française. Il est parfaitement
intégré, possède un travail,
loue un logement. Son fils, Onascis,
suit assidument une scolarité correcte
et passe cette année son baccalauréat.
Il n’est pas possible de séparer père et
fils pour « faire du chiffre » !
Je vous demande de libérer dans l’urgence
M.Ouakondo afin qu’il puisse
continuer à s’occuper pleinement de
sa famille.
Fax : 01 53 71 67 23 ; Mail :
cabcom.prefecturepoliceparis
@interieur.gouv.fr