L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Un militant syndicaliste arrêté et menacé d’expulsion.

Mercredi 18 mars, Abdel El Idrissi, militant syndicaliste de 24 ans, aux alentours de 22h, alors qu’il rentrait chez lui, a été arrêté pour défaut de papiers suite à un contrôle d’identité « au faciès ».


Voir en ligne : Propaglande.org

Abdel est arrivé en France pour suivre des études d’informatique et travaille depuis 5 ans pour subvenir à ses besoins et financer ses études.

Son titre de séjour a expiré. Il craint, comme tant d’autres sans papiers, d’être renvoyé contre son gré au Maroc et d’être arraché à ses amis, ses proches, son travail et ses projets.

Nous avons mis une pétition en ligne qu’il faut signer, c’est important pour le dossier.

http://4026.lapetition.be/

Merci à tous.


Bonjour, Vous trouverez un message de la CNT FAU33 , il est très important que des
fax arrivent en masse à la préfecture , envoyez un double au comité de soutien :

Pour contacter le collectif de soutien à Abdel El Idrissi :
collectifabdel(a)hotmail.fr

Un camarade de la CNT FAU 33 s’est fait arrêté hier soir à 22h. Il est sans papier.
Actuellement en garde à vue au commissariat de Bordeaux, il devrait être transféré
au CRA de Toulouse. A 2h du matin une cinquantaine de personnes étaient rassemblées
devant le commissariat.

Nous appelons à un rassemblement EN CONTINUE aujourd’hui, le jeudi 19/03, à partir
de 9h devant le commissariat central à Mériadeck. Il est ESSENTIEL de :

- faire venir un maximum de monde à partir de 9h et jusqu’à pas d’heure

- de relayer l’info au maximum à tous vos contacts, orgas...

- d’harceler la préfecture de Bordeaux par téléphone au 05 56 90 60 90 .

par fax au 05 56 48 01 49 ou par mail.
Pour le fax, il existe sur internet des sites permettant d’envoyer des fax
gratuitement (taper « fax gratuit » dans le moteur de recherche)

Voici un exemple de texte à envoyer par fax ou mail (pour mail mettre un objet
bidon sans rapport) :

Monsieur le Préfet,
Le soir du mercredi 18 janvier 2008, monsieur Abdessamad EL IDRISSI MAHRI a vu son
identité contrôlée par trois agents de la compagnie républicaine de sécurité, vers
22 heures. Les policiers nous ont indiqué qu’il était en situation irrégulière sur
le territoire français, et qu’il était sous le coup d’une O.Q.T.F.

Nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que Abdessamad est un jeune
homme honnête travaillant en France depuis maintenant 5 ans, payant des impôts et
ayant la chance de compter à ses côtés de nombreux amis. J’en veut pour preuve la
présence d’une cinquantaine de personnes la nuit même de son arrestation afin
d’obtenir de ses nouvelles et de le soutenir.

Abdessamad est très bien inséré dans la société française, il y vivait en situation
irrégulière depuis moins d’un an, refusant de céder à la peur que pouvait lui
inspirer un simple contrôle de routine, il n’hésitait pas à vivre comme n’importe
quel autre citoyen car il avait à coeur de faire partie intégrante de cette société
et de l’enrichir.

C’est pour cela que nous vous demandons de bien vouloir intervenir en sa faveur,
pour qu’il puisse bénéficier d’un titre de séjour.

Veuillez agréer, monsieur le préfet, l’expression de mes sincères salutations.


Collectif de soutien à Abdel El Idrissi

collectifabdel(a)hotmail.fr