Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Dans la bonne ville de Macon, place Lamartine, sous les fenêtres de son sénateur-maire, Jean-Patrick Courtois, rapporteur de la Loppsi au Sénat, s’installe un nouveau campement anti-loppsi, après ceux de Toulouse, de Limoges et de Montpellier.

La Loppsi, on l’a vu, a été l’œuvre de plusieurs ministres de l’Intérieur, Alliot-Marie puis Hortefeux, et de ses rapporteurs, à l’Assemblée Éric Ciotti, et au Sénat, Jean Patrick Courtois, qui ont abondamment contribué, l’un et l’autre, à faire passer la loi la plus dangereuse jamais votée par des assemblées “démocratiques”. Un demi-siècle de Ve République sera parvenu ainsi à exterminer tout reste d’une vie parlementaire digne de ce nom. Et il aura fallu des hommes comme Courtois pour procéder à cet enterrement de l’État de droit au bénéfice de l’État milicien.

Jean Patrick Courtois, le rapporteur de Loppsi au Sénat, est sénateur-maire de Macon.

Nous montons un camp de résistance sur la place Lamartine qui juste en dessous des fenêtres de son bureau a la mairie.

Ceci est un appel a tous celle et ceux qui veulent combattre et qui n’ont rien vers chez eux : rejoignez nous !

Macon zone libre et libertaire !

parce que Loppsi partira avant nous !!!

[Source : antiloppsi2.net]