Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

La dictature tunisienne espère s’en sortir en massacrant à tour de bras. C’est une méthode... Il n’y a qu’à espérer que l’indignation du peuple tunisien renverse d’un seul souffle le régime obscène qui l’opprime depuis près d’un quart de siècle.

Informations à 14 h 30, lundi 10 janvier 2011.

Actuellement à Kasserine, Avenue Douleb, quatre personnes ont été tuées pas balles, ce qui porte le nombre de tués ce jour à neuf personnes, qui s’ajoutent au dix-huit autres d’hier soir.

Toute la ville, depuis hier soir, est à feu et à sang.

Le siège de l’UGTT (section Kasserine) est encerclé, où des enseignants et avocats manifestent. Il y a d’autres manifestations dans différents quartiers de la ville (Cités Ezzouhour, Ennour, El Bassatine, El Arich, etc)

Mis en ligne à 13h le 10 janvier 2010

Cinq personnes ont été tuées par balles ce matin à Kasserine, hier dans la nuit 18 autres ont été également tuées.

Il semble qu’en plus des brigades de BOP (certaines sont arrivées du Kef, de Mednine et d’autres gouvernorats) qui tirent à balles réelles, il y a des snippers postés sur les toits et tirent sur les manifestants.

Les blessés se comptent par centaines tous les hôpitaux, les cliniques, de la région ne peuvent plus recevoir de blessés, les ambulances mêmes sont interdites de circuler.

De même plusieurs centaines de personnes sont arrêtées.

Les ouvriers de la cellulose sont en grève

[Source : internationalistes13]