L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

20 ans se sont écoulés pour avoir enfin le DROIT de vivre dans le pays que l’on a choisi.... 20 ans et enfin dans ses droits...

Mr TASTAN Ferzende vient de retirer ce matin sa carte de 10 ans à la préfecture..

C’est au terme d’un parcours laborieux que la régularisation c’est faite...


Voir en ligne : Mille Babords

Arrivé une première fois en 1989 puis reparti après un refus de régularisation, il a connu la prison en Turquie , les tortures .

Revenu avec son fils Sédat, il a fait d’innombrables démarches auprès de l’OFPRA et de la préfecture toujours suivies de rejet du dossier, y compris au moment de la fameuse circulaires Sarkozy de l’été 2006.

Arrive l’année noire de 2007 qui a démontré un acharnement de la préfecture à briser cette famille par des tententives d’expulsions du fils puis du père...

- 1re arrestation en janvier avec remise en liberté accompagné d’une OQTF. Les recours au T.A. et Cour d’appel de Marseille n’on fait que confirmer cette « obligation a quitter le territoire »,pour Ferzende.

- en mars c’est Sédat ,le fils qui est arrêté placé au CRA et qui échappe à 3 tentatives d’expulsion, malgré les coups reçus et les gros moyens mis en oeuvre par la préfecture. Il sera convoqué par 3 fois au TGI de Bobigny.. A la 3e tentative, son père tente de s’immoler devant le CRA.
Sédat libéré,il sera de nouveau arrêté en octobre, remis une nouvelle fois au CRA puis libéré par la cour d’appel d’Aix en raison d’une arrestation abusive au guichet de la préfecture.

- un mois plus tard c’est Ferzende qui est de nouveau arrêté. Placé au Cra ,au bout de 17 jours ,il sera extrait, ou plutot kidnappé par la police et conduit à Lyon pour y être expulsé. Il se battra pour échapper au sort qui lui est réservé en Turquie..

- Jeté en prison suite à une 1re puis 2e audience au TGI de Lyon,il y sera emprisonné pour une durée de 3 mois.avec également une interdiction du territoire de 3 ans.

C’est de cette prison qu’il obtiendra son statut de réfugié le 26 décembre 2007.

Il purgera tout de même sa peine jusqu’à son terme. Il en sortira le 19 février 2008.

Ensuite les méandres juridiquess et tracasseries se poursuivent,de la levée de l’IDT ,de l’assignation qui l’oblige à aller signer tous les mois au commissariat , des convocations à la PJ, peu de choses lui sont épargnées. Pour la levée de l’Interdiction du territoire, il faudra attendre 2 mois...

Viens enfin le récépissé de « demande de carte de 10 ans », valable 3 mois ,il lui faudra la renouveler. Puis c’est la convocation à l’ANAEM, ACPM et aujourd’hui la convocation pour retirer sa carte...

Reste à continuer pour obtenir la régularisation de Yasmine, Sédat,Tugba...


17 jours pour organiser « l’éloignement »

17 mois pour obtenir la régularisation.

Et le soutien du RESF.

C’est comme ça au pays des droits de l’homme .... !