L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

« Apprenant avec stupeur qu’un nouvel arrêté a été donné
à la famille Nouioua (celui de quitter le territoire français
avant le 4 décembre 2007), les personnels du collège Henri
Barbusse et de l’école Angélina Courcelles forment un
comité de soutien, se mobilisent et lancent cette pétition. »

Mme Nouioua est arrivée en France en juin 2002 avec
ses deux fils de 4 et 6 ans, âgés maintenant de 10 et 12
ans et scolarisés à l’école et au collège. L’été 2005, alors
que rien n’avait changé dans sa situation, sa carte de
résidente ne lui est pas renouvelée et elle recevait un
arrêté préfectoral de reconduite à la frontière (APRF)
non motivé. C’est ensuite pour Mme Nouioua le début
d’un parcours du combattant administratif et judiciaire.

Une première tentative d’expulsion avait lieu le 5 octobre
2006 : cette famille fut durement menottée, malmenée
et embarquée à Marseille loin de tout soutien. Grâce
à une grande mobilisation, due à la personnalité de Mme
Nouioua, connue et appréciée pour son travail dans les
écoles, la piscine, les crèches de la ville de Vaulx-en-
Velin et pour son investissement dans la scolarité de ses
enfants, l’expulsion fut finalement suspendue.

Son avocate a obtenu, grâce à un nouveau recours, que
son dossier soit réétudié et passe devant le tribunal
administratif, le 31 janvier à 11 heures. Mme Nouioua
et ses deux enfants risquent néanmoins d’être à nouveau
arrêtés et expulsés à tout moment.

Une pétition circule donc.

[Source : RESF]