L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

POUR AVOIR VOULU DÉFENDRE LE DROIT AUX SOINS ET À LA PROTECTION D’UN DE SES PATIENTS ÉTRANGER RÉFUGIÉ, UN MÉDECIN PSYCHIATRE EST DÉNONCÉ PAR LE CONSEIL DE L’ORDRE.


Voir en ligne : Pour signer

Le Docteur Francis REMARK exerce en libéral et il est également Directeur Médical du Centre Médico Psycho Pédagogique de Périgueux. Dans son activité libérale, il reçoit des étrangers réfugiés souffrant de pathologies liées à des violences subies dans leurs pays d’origine. Un de ses patients réfugié s’est vu refuser par la préfecture la possibilité d’accès à un dossier pour que soit examiné son droit au statut d’étranger malade.

Après avoir sollicité en vain la préfecture, la DDASS et le Conseil de l’Ordre des Médecins, le Dr F. REMARK a adressé à une cinquantaine de ses confrères, sous le couvert du secret médical et, bien sûr, avec l’accord de son patient, un compte-rendu clinique de façon à organiser par une pétition une pression sur les services de la préfecture.

Le Conseil départemental de l’Ordre des Médecins de la Dordogne porte plainte contre le Dr F. REMARK pour violation du secret médical alors qu’il tentait de constituer un groupement de médecins pour faire face à la demande de soins des étrangers en situation irrégulière.

Le Conseil départemental de l’Ordre des Médecins demande une sanction.

Nous, militants de la cause des demandeurs d’asile, refusons le sort trop souvent réservé en France à celles et ceux qui ont fui leurs pays, abandonnant tout ce qu’ils ou elles possédaient, laissant leurs familles proches ou amis derrière eux, à cause de la violence, de la misère, ou de toutes autres causes propre aux pays qui n’ont aucun respect pour les droits de l’homme.

De trop nombreux militants font aujourd’hui les frais d’une répression policière de la part d’un gouvernement qui n’a d’autres objectifs que le chiffre des expulsions et le silence de celles et ceux qui s’y opposent. Que le conseil de l’ordre des médecins participe de cette répression est encore plus insupportable.

[Source : LDH Périgueux]


C’est pourquoi nous vous proposons de signer la pétition ci-dessous qui sera remise au conseil de l’ordre des médecins de la Dordogne :


“" Nous, soussignés, affirmons que :

La défense des droits aux soins et à la protection des étrangers réfugiés fait partie de la défense des droits de tous les étrangers. Elle fait aussi partie de la défense des droits de tous les sujets qui nécessitent des soins dans la solidarité, le respect et la prise en compte de toutes les situations.

Nous soutenons la démarche courageuse du Dr Francis Remark pour défendre le droit d’accès aux soins et la protection des étrangers demandeurs d’asile.

Nous vous demandons de retirer votre plainte et d’intervenir auprès de Monsieur le Préfet afin qu’il mette un terme à l’obstruction à l’accès aux soins pour tous les demandeurs d’asile. "}