L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

MARDI 16 JUIN A 9H, Mahamadou Drame passera devant la chambre de l’instruction. Le juge des libertés et de la détention avait rendu une ordonnance de mise en liberté assortie d’un contrôle judiciaire mais le parquet a fait un référé détention pour bloquer sa sortie. Le président de la chambre de l’instruction a confirmé le référé. Mardi, l’appel du parquet sera jugé au fond. Il s’agit de la première demande de remise en liberté de Mahamadou. Il est donc important de se mobiliser et de montrer notre solidarité.

Rappel : A la suite de l’incendie du centre de rétention de Vincennes, huit personnes ont été arrêtées, inculpées et emprisonnées. Sur ces 8 personnes, plusieurs ont été libérées, même si elles restent inculpées. Aujourd’hui, deux sont toujours en prison, en détention « provisoire » depuis maintenant plus de 10 mois alors même qu’il n’y a toujours pas de date de procès. Une autre personne, qui était sous mandat d’arrêt, a été incarcérée samedi 6 juin.

Récemment, les avocats de plusieurs inculpés ont demandé des compléments d’enquête. La communication de ces pièces aussi fondamentales que l’expertise relative à la propagation rapide du feu, la communication des vidéos de surveillance, les rapports d’intervention des compagnies de pompiers intervenues, les échanges téléphoniques entre les pompiers et les policiers, la procédure d’enquête concernant la mort de M. Souli, la procédure concernant les violences subies par M. El Ouertani, le dossier d’enquête sur la plainte de plusieurs retenus à propos de violences au centre de rétention de Vincennes en février 2008, a été rejetée en bloc. Ce refus témoigne d’une volonté d’instruire à charge et d’évacuer toute responsabilité de l’état et des gestionnaires du centre. Mais, tout cela s’inscrit dans une volonté politique, claire dès le départ, de faire des exemples pour tenter d’enrayer les révoltes de celles et ceux que l’état enferme au prétexte qu’ils n’ont pas de papiers.

Les sans-papiers enfermés à Vincennes se sont révoltés.
Les inculpés ont maintenant besoin de notre solidarité !

Soyons nombreux mardi 16 juin au TGI (escalier F) pour exiger la libération
de Mahamadou Drame et des autres !
Arrêt des poursuites pour tous !