L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Ce matin plusieurs dizaines de policiers sont venus expulser le camp rrom du Hanul à Saint-Denis. Vingt minutes après leur arrivée, tou-t-es les habitant-e-s, qui ont résisté, étaient dehors et les pelleteuses rentraient en action défonçant habitations et affaires. Cette technique couramment utilisée permet de réduire en quelques minutes des zones d’habitation en tas de gravats.

Ordonnée par le nouveau préfet du 93 fraîchement nommé cette opération policière revêt un caractère d’exemple : le Hanul était le plus ancien camp de Rroms de la région, le plus connu, acquis de longue lutte. En clair, cela signifie que « le 93 ne tolérera plus aucun camp de Rroms. » Cette expulsion n’est évidemment pas la première et ne sera pas la dernière. Depuis des années, les Rroms en France mais en Espagne ou en Italie doivent faire aux expulsions de terrains comme Porte de Paris il y a quelques jours, aux rafles et aux expulsions collectives (appelées retours volontaires) vers la Bulgarie ou la Roumanie. Expulsions durant lesquelles travaillent main dans la main la police française et la police roumaine ou bulgare, et bien souvent aussi la Croix-Rouge qui sous couvert d’humanitaire collabore de fait avec les autorités.

L’opération de ce matin s’inscrit plus généralement dans une chasse aux pauvres et aux étrangers : rafles dans les quartiers populaires, ou dans les foyers, comme à Chevaleret (13e) la semaine dernière où la police a arrêté des vendeurs à la sauvette, rafles aux puces libres de Montreuil, harcèlement des biffins de Belleville…

RELOGEMENT DES HABITANTS DU HANUL !
LIBERTE DE CIRCULATION ET D’INSTALLATION !