Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Dernier rempart du monde autoritaire, Hosni Moubarak a décidé d’employer la manière forte. Pourra-t-il défendre le système des oligarchies prédatrices en ordonnant à des soldats mal payés de tirer sur la foule ?

EGYPTE - Une nouvelle journée de contestation...

12h50 : Moubarak rencontre l’armée

Hosni Moubarak s’est rendu au siège de l’armée égyptienne et a rencontré la hiérarchie militaire, a rapporté la télévision publique, qui a diffusé des images montrant le chef de l’État présider une réunion. Sur ces images, on a pu voir Hosni Moubarak rencontrer son nouveau vice-président, Omar Souleïmane, nommé hier, ainsi que le ministre de la Défense Mohamed Hussein Tantaoui, le chef d’état-major Sami al Anan et d’autres commandants militaires. D’après l’agence de presse officielle, le président égyptien est venu faire le point au siège des forces armées avec les responsables chargés des opérations de sécurité

13h42 : Une manifestation déjà prévue lundi

D’après le correspondant de la BBC au Caire, les manifestants qui ont l’intention de manifester lundi en portant les cercueils de ceux qui sont morts dans la répression si Moubarak ne démissionne pas.

14h : 14 corps retrouvés dans une mosquée

Quatorze corps ont été emmenés dans une mosquée proche d’une prison de l’est du Caire à la suite d’une émeute la nuit, a constaté dimanche un journaliste de l’AFP. « Tous les détenus de la prison d’Abou Zaabel se sont évadés après l’émeute », ont indiqué des habitants du quartier où des tirs étaient encore entendus en début d’après-midi. D’après un membre des comités populaires organisés pour protéger les quartier, deux policiers figuraient parmi les 14 morts se trouvant dans la mosquée, les autres étant des prisonniers.

15h03 : Les Frères musulmans appuient El Baradeï pour la transition

Des forces de l’opposition égyptienne se sont mises d’accord pour appuyer Mohammed ElBaradeï, l’ancien directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), afin qu’il négocie avec le gouvernement, a annoncé dimanche une figure des Frères musulmans. « Des groupes politiques soutiennent El Baradeï afin qu’il négocie avec le régime », a dit Essam el-Eryan, un des dirigeants de la confrérie islamiste, à la chaîne de télévision Al Djazira. La chaîne Al Arabia mentionne la même information sans l’attribuer au cadre du mouvement islamiste.

14h57 : L’armée en renfort place Tahrir

D’après un témoin cité par Reuters, des camions de l’armée égyptienne arrivent en renfort sur le place Tahrir, où affluent de plus en plus de manifestants.

14h55 : Deux avions de chasse survolent Le Caire à basse altitude

Par ailleurs, des hélicoptères de l’armée survolent également la capitale, notamment au-dessus de la place du Tahrir, épicentre de la contestation.

15h05 : « Situation insurrectionnelle »

L’ambassadeur français en Egypte a déclaré à BFM TV que « la situation » était « insurrectionnelle » dans le pays. S’il n’y a pas eu d’ordre d’évacuation donné par la France, l’ambassadeur recommande la plus grande « prudence » aux ressortissants français et leur demande de respecter le couvre-feu.

15h59 : la tension monte

Malgré le couvre-feu, la foule continue d’affluer place Tahrir.

[Source : 20 minutes]