Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Le chiffre qui tue : 1,3 million

C’est le montant du fond de capitalisation pour offrir une retraite complémentaire aux conseillers régionaux de Picardie. Woerth (retraité de ce conseil régional) a contraint la CNP à abonder le fond pour sauver sa retraite...

Vendredi 29

• 6h : La gendarmerie a fermé le pont de Tancarville pour permettre à 200 manifestants de crier leur opposition à la réforme des retraites

• 10h : 150 manifestants se sont mis au travail pour construire un mur (très joli) pour fermer le Medef pour cause de retraite. Quelques personnalités locales ont posé les premiers parpaings.

Lundi 1er Novembre

• 8h : Rendez vous à l’entrée du parking Auchmouth-Montivilliers (Covoiturage à 7h30 depuis Franklin)

Mercredi 3 Novembre

• 9h : Nouveau blocage de la zone

Les premiers chèques de solidarité arrivent de toute la France. Tous les dons et chèques à l’ordre du « Havre de grève » sont à déposer à la Bourse du Travail, 119 cours de la République, au Havre

La légitimité est de notre côté !

Le nombre de manifestants dans les rues du Havre et dans toutes les villes de France le 28 octobre était considérable malgré les vacances scolaires et les intimidations patronales. La popularité de ce mouvement rend illégitime les prétentions du président à imposer sa loi. Sarkozy ne sait compter que pour ses camarades de classe... Mais, la majorité de la population a désormais compris qu’un autre partage des richesses est possible pour financer les retraites.

Le 28 octobre, l’AG du Havre a voté une résolution pour que des délégations de toutes les villes aillent secouer le cocotier de l’intersyndicale nationale... Elle a demandé à l’Intersyndicale nationale d’inviter lors de sa réunion du 4 novembre des délégations représentatives des AG de grévistes et de la base mobilisée dans les villes, afin de porter des propositions d’actions à mettre en place et un calendrier de mobilisation jusqu’au retrait de la loi.

Grève suspendue

Les salariés de la CIM, de Total et des entreprises sous-traitantes, majoritairement en grève depuis le 12 octobre ont décidé de reprendre le travail le 29 au matin. Les médias aux ordres qui focalisaient sur la grève dans le pétrole se sont précipités pour annoncer la fin de la lutte contre la loi. Le calendrier des grèves mal coordonné par les confédérations a participé à l’isolement des salariés de ce secteur.

Ils ont repris la tête haute. Ils sont décidés à poursuivre le mouvement. Le 29 octobre, la grève continuait à la centrale EDF, chez les territoriaux de Gonfreville l’Orcher et à la poste. Les enseignants et les étudiants étaient toujours sur le pont et au pied du mur devant le Medef.

Nous ferons ce qu’il faut contre Sarkozy. Les jeunes n’entreront pas dans un monde où l’on pourrait dire que l’avenir était mieux avant.

Le 6 novembre, nous ferons une nouvelle démonstration de notre force.

Prochaine AG interpro mardi à 17H à la bourse du travail

Grand Concert de Lutte

Mercredi 3 novembre

à partir de 19H

La Forge à Harfleur

(entre le cimetière et Total)

MÊME PAS MORTS !!! le 1, le 2 novembre... on continue !

CGT-FSU-Solidaires-CFDT

[Source : havredegreve.org]