Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Nous, étudiants, occupons actuellement la Sorbonne pour contester la reforme des retraites et plus largement la précarité et le durcissement de nos conditions de vie : les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres. De plus, nous regrettons la répression policière judiciaire et administrative qui s’abat sur les grévistes. Nous pensons que des alternatives à la politique ultra libérale de ce gouvernement sont possibles, nous appelons à la multiplication des initiatives à l’amplification de la mobilisation des lycéens étudiants, travailleurs, chômeurs et retraités et plus largement à la grève générale par l’autogestion des luttes. Aujourd’hui rien n’est terminé la mobilisation se poursuit plus déterminée que jamais : réapproprions nous l’avenir.

[Source : Indymedia Paris]