Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Suite à l’incendie de la maison des Rroms, la baraka, le lundi 24 octobre 2011, probablement d’origine criminelle (des témoins ayant vu des individus jeter des cocktails molotov), où une centaine de Rroms vivaient depuis un an, un rassemblement de soutien a été organisé ce mercredi 26 octobre en mémoire à la personne qui a perdu la vie dans ce sinistre.

Les personnes présentes à ce rassemblement ont tenté d’expliquer la situation actuelle des familles, qui sont relogées, éparpillées, dans des hôtels en banlieue ; elles ont aussi dénoncé le fait que les pouvoirs publics, et notamment la mairie du XXe, après avoir, semble-t-il, le soir de l’incendie, trouvé utile de collaborer avec les soutiens, refusent maintenant tout simplement de leur parler, et d’indiquer où se trouvent les familles qu’ils aident depuis plus d’un an.

Il s’agissait aussi de dénoncer plus largement, outre la façon dont les pouvoirs locaux géraient cette situation, la politique ouvertement raciste du gouvernement envers les Rroms (on se souvient du discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy), qui, selon les personnes présentes à ce rassemblement, a pu conduire à cet acte d’un racisme ignoble.

(Télé Liberté)