Nous suivre :


Dossiers :
 
Articles :

Accueil > Le Quotidien des Sans-Papiers > Rafle dégueulasse annoncée à Paris

Rafle dégueulasse annoncée à Paris

jeudi 18 octobre 2007

Précisions de dernières heure suivantes :

1. Une bonne partie de l’opération devait être ciblée sur le 10e arrondissement.

2. La préfecture de police semble avoir réduit l’ampleur de la rafle du fait qu’elle a été éventée. Elle dit maintenant qu’il y avait quelque chose de prévu mais pas plus que d’habitude et que s’il y avait beaucoup de sorties prévues, c’était pour préparer le match de samedi. Ben voyons...


Selon des informations concordantes émanant de sources sûres, une monstrueuse rafle de sans papiers serait prévue demain 19 octobre à Paris. Il s’agirait pour la préfecture de police de Paris de rattraper son important retard par rapport aux quotas d’expulsions imposés par le ministère de la rafle et du drapeau [1]. En, effet, la préfecture de police devrait afficher 2 380 prises en fin d’année [2]. Elle n’en est pas à la moitié.

Le Réseau Education sans frontières s’associe aux recommandations de prudence données par la Ligue des droits de l’Homme :

1. Eviter de se déplacer.
2. Si on y est contraint, éviter les gares et le métro, privilégier le bus ou la marche. Se déplacer avec son titre de transport, mais sans passeport.
3. Ne se rendre à aucune convocation sans avoir prévenu et être accompagné.
4. Ne pas ouvrir sa porte si on ne sait pas qui frappe.

Relayez et prévenez autour de vous.

Le RESF appelle d’autre part les Parisiens et ceux qui se trouveraient à Paris demain à placer les interventions policières sous le regard de la population, à les encourager quand elles font leur travail de lutte contre la criminalité, de secours à la population ou d’organisation de la circulation, mais aussi à témoigner solidarité et sollicitude aux étrangers arrêtés si d’aventure les forces de police étaient employées à des tâches que la conscience de chacun, et celle de nombreux policiers, ne peut que réprouver.

Il est possible que, sachant son projet éventé, la préfecture de police l’annule ou le reporte. Mais il n’empêche que même si le terme lui déplait, c’est bien une rafle d’une ampleur inégalée peut-être depuis la guerre d’Algérie que prépare la préfecture. Comme si la police n’avait pas d’autre mission que de donner la chasse à des hommes, des femmes, des enfants même, dont le seul tort est de n’être pas né dans un pays riche et de n’avoir pas de papiers de la bonne couleur !

Il reste que des fuites nombreuses ont eu lieu et le projet a été éventé. Cela prouve, et c’est heureux, qu’il se trouve des fonctionnaires qui ne sont pas prêts à tout cautionner et qui prennent leurs responsabilités en sabotant ce qu’ils considèrent à bon droit comme quelque chose de bien dégueulasse. Le sarkozysme n’a pas encore tout corrompu.

Communiqué RESF - Le 18 septembre 2007


Notes :

[1] RESF désigne ainsi le ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du codéveloppement. [Note de LDH-Toulon]

[2] Selon le ministère de l’Immigration, l’objectif d’expulsions de clandestins avait été fixé à 3 680 pour 2007 sur Paris. [Note de LDH-Toulon]


Voir en ligne : www.ldh-toulon.net