L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Le samedi 26 juillet, SOS Sans-Papiers avait appelé à un rassemblement Porte de la Chapelle à Paris pour se rendre ensuite devant le camp de rétention du Mesnil-Amelot, en co-voiturage.

Une demande avait été déposée en Préfecture. La manifestation était autorisée.

Une soixante de personnes se sont donc retrouvées pour soutenir les sans-papier enfermés dans ce camp.

Les flics, qui s’étaient montré depuis quelques jours menaçant [Voir l’interview de Rodolphe, de SOS sur le site de La Radio des Sans-Papier], attendaient les manifestants porte de la Chapelle.

Ils ont empêché que les gens puissent se rendre devant le camp et ont arbitrairement arrêté 15 personnes, pour effectuer un « contrôle d’identité ».

Ces dernières ont été « retenues » pendant 3 h 30 au commissariat de la rue Clignancourt. Un petit attroupement de sympathisants et de soutiens aux sans-papiers* est resté formé devant le commissariat jusqu’à la sortie de dernière personne raflée.

SOS tient à préciser que la répression ne les arrêtera pas.

"Après le local de rétention de Blois (41) qui ferme, le CRA de Vincennes qui a brûlé, Nantes crame et ferme !

Quel est le prochain ?

Au suivant ! !"

SOS Soutien aux Sans Papiers reste solidaires avec les émeutiers des locaux/centres de rétention administrative et appelle à un rassemblement le samedi 2 août à 16 h devant le camp de rétention du Mesnil Amelot.


SOS SANS-PAPIERS

Contact : 06 98 70 33 49

___

Une réunion d’élaboration et de discussion se tenait à quelques mètres, Maison des associations du 18e, réunissant de nombreux collectifs de sans-papiers. + d’infos

Un compte rendu et une vidéo de cette réunion bientôt en ligne sur le Quotidien des Sans-Papiers.

__

Images|Montage : AdNauseam