Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Oct. 22, 2010
Les manifestations toulousaines contre la réforme des retraites avaient été très calmes jusqu’à présent. Anars et provos s’étaient contentés de jouer au « chat et à la souris » avec les policiers. Maintenant la pression par un harcèlement relativement calme. Une première et rapide altercation entre ultra gauche et forces de l’ordre a eu lieu aujourd’hui à Toulouse. La scène s’est passée vendredi après midi, vers 16h, non loin de la gare Matabiau, en haut des allées Jean Jaurès, pratiquement sous la statue de Paul Riquet.

Entre 150 et 200 jeunes radicaux opposants à la réforme des retraites avaient décidé d’une action en ce jour de grands départs en vacances. Avec un double objectif explique l’un des manifestants : soutenir les cheminots en grève et faire passer le message du mouvement auprès des voyageurs.

Selon deux témoignages concordants, Anars et membres de la gauche ultra avaient décidé de bloquer l’un des boulevards menant à la gare. Sur la voie de circulation, un véhicule aurait alors tenté de passer. Une violente altercation s’en serait suivie avec rapide intervention des forces de l’ordre. Selon un autre témoin présent sur place, la police a procédé à deux arrestations.

[Source : anthropologie du présent]