Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Particulièrement inquiétante, cette comptabilité faite sur le site de médiapart. Dix à vingt fois Tchernobyl, plus trente tonnes de plutonium.

Ces informations sont-elles « catastrophistes » ? Elles sont ce qu’elles sont. Recueillies avec les moyens du bord.

Elles recoupent malheureusement l’alarmisme de Jacques Attali.

On aura tous tenté de faire l’autruche, lourdement encouragés par la propagande nucléariste qui se deverse à pleins tuyaux, en France comme au Japon comme partout sur terre, depuis l’accident.

Quelle que soit la dimension, inconnaissable par définition, de la catastrophe en cours, puisqu’elle est évidemment évolutive, il n’y a plus de doute que c’est l’ensemble de nos catégories politiques qui sont à réviser.

Il est certain aussi qu’il faut d’urgence dégager les autorités politiques irresponsables qui ne sont certainement pas aptes à faire face à cette catastrophe.

Paris s’éveille

Inventaire du combustible présent sur le site des centrales de Fukushima

22 Mars 2011 Par jaguilar

Dai-ichi (Fukushima 1)

877 or 470 = 70 + 90 + 90 (*) + 0 + 90 + 130 tonnes dans les cœurs des 6 réacteurs.

Soit 3362 = 400 + 548 + 548 + 548 + 548 + 770 assemblages de combustible (sur la base de 170 Kg/Assemblage ?)

• 737 = 50 + 81 + 88 (*) + 225 + 142 + 151 tonnes dans les piscines situées directement au dessus des 6 réacteurs en avarie

1097 tonnes dans la piscine de désactivation commune du site situées au sol à proximité (corroboré par 6500 assemblages d’après l’IRSN)

70 tonnes stockées au sec

Soit un total de plus de 2374 tonnes, dont au minimum 30 tonnes de plutonium !

Selon une autre source, il y aurait 3400 tonnes de combustible usagé sur site, soit un total de 4479 tonnes.

Confirmé par le New York Times en terme de nombre d’assemblages de combustible (compter 170 kg/assemblage) :

• 4546 = 292 + 587 + 514 (*) + 1331 + 946 + 876 assemblages de combustible dans les piscines situées directement au dessus des 6 réacteurs en avarie

• 2808 = 400 + 548 + 548 (*) + 0 + 548 + 764 assemblages de combustible dans les cœurs des 6 réacteurs

Soit un total de 7354 assemblages, soit de l’ordre de 1250 tonnes, sans compter la piscine de désactivation commune

Daini (Fukushima 2)

Située à une dizaine de kilomètres au sud de la centrale de Daiichi

 ?? (= ?? + ?? + ?? + ??) tonnes dans les piscines situées directement au dessus des 4 réacteurs
 ?? (= ?? + ?? + ?? + ??) tonnes dans les cœurs des 4 réacteurs
 ?? tonnes dans d’autres piscines situées au sol à proximité
 ?? tonnes stockées au sec
- pour un total de ?? tonnes dont ?? tonnes de plutonium

D’après le communiqué de l’IRSN du 22 mars, sur ce site, les réacteurs n° 1, 2, 3 et 4 ont atteint les conditions d’arrêt normales (appelées « arrêt froid »). Aucune dégradation du combustible n’a eu lieu sur ces réacteurs.

À titre de comparaison, lors des précédents accidents majeurs :

• Three Mile Island en 1979, 30 tonnes de combustible au cœur du réacteur

• Chernobyl en 1979, 180 tonnes de combustible au cœur du réacteur à ciel ouvert

(*) Réacteur 3 : Combustible MOX (7% de plutonium ?)

Nb : N’hésitez pas à apporter des informations complémentaires ou contradictoires (avec référence !).

[Source : mediapart]