L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Pas de chauffage au Mesnil-Amelot. Ou plutôt, il y a un bâtiment chauffé, mais vide, et les détenus sont entassés dans un bâtiment où la direction du centre de rétention reconnait qu’il y a « effectivement des problèmes de chauffage ».

Les « retenus » protestent également contre l’hygiène déplorable du bâtiment. Ils dénoncent le fait qu’on leur interdise, de plus, de nettoyer eux-mêmes les locaux infects dans lesquels ils sont enfermés.

Au Mesnil-Amelot, comme dans les centres de rétention de manière générale, se perpétue le scandale de l’alimentation des personnes enfermées dans ces conditions indignes : d’une part la nourriture fournie est souvent avariée, d’autant plus scandaleusement que rien n’est fait pour y remédier, bien que le phénomène soit dénoncé depuis longtemps. D’autre part, l’administration refuse toujours de prendre en compte le fait qu’une bonne partie des personnes retenues sont de confession musulmane, qui imposerait de leur servir une nourriture halal conforme à leurs interdits alimentaires.

Ci-dessous un communiqué de retenus du Mesnil-Amelot, recueilli par SôS-sans-papiers :

Ici, il n’y a pas de chauffage. C’est intenable. Comment peut-on nous traiter comme ça ? Les Français doivent savoir ! Imaginez ce que c’est de passer une
nuit en ce moment sans chauffage… Pour nous, ça dure depuis plusieurs jours !

Et pourquoi le bâtiment 2 a-t-il été fermé alors qu’il est chauffé, lui ?

De plus, malgré ces températures, la plupart d’entre nous sont musulmans et nous
ne pouvons pas manger car on refuse de nous donner des menus ou au moins, un
plat hallal. Quand ce n’est pas périmé.

Certains policiers nous bousculent et nous manquent de respect alors que d’autres, gênés marquent ostensiblement leur respect envers nous.

Les gens qui nettoient ne sont pas nombreux. Du coup, c’est très sale mais quand
on a demandé si on pouvait nettoyer, les policiers ont refusé. Quand ils nettoient nous devons sortir dans le froid.

Nous savons qu’une grève de la faim est en cours au centre de rétention de
Vincennes et nous réfléchissons de notre côté aux moyens de nous faire entendre.

Des retenus du Mesnil-Amelot

Appelez-nous, intéressez-vous à notre situation :

06 30 82 75 56 / 01 49 47 02 48

01 49 47 02 84 / 01 49 47 02 40 / 01 49 47 02 50

Selon SôS Sans-papiers qui a joint le chef de centre du Mesnil-Amelot, il y a effectivement des problèmes de chauffage qui selon la police seraient en cours de règlement.

Le 26 novembre 2010.

[Source : Sôs-Sans-papiers]