L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Départ : 14, rue Baudelique 75018 Paris - métro Simplon, ligne 4
en direction du Ministère de l’immigration et de l’identité nationale,
carrefour rue du Bac et boulevard Raspail 75007 Paris

Chèr-e-s camarades,

Les collectifs de sans-papiers du « Ministère de la régularisation de tous les sans-papiers » ont commencé le 1er mai, date symbolique entre toutes dans l’histoire du mouvement ouvrier, une longue marche devant les conduire de Paris à Nice. Ils iront à la rencontre des chefs d’Etat africains réunis au sommet France-Afrique pour attirer leur attention, par le slogan « Colonisés hier, exploités aujourd’hui, régularisés demain », sur le lien entre la situation post-coloniale et leur surexploitation actuelle.

Grâce à votre soutien, aux manifestations et débats que vous avez organisés, cette marche est d’ores et déjà un succès. La diversité des organisations, associations, syndicats et soutiens individuels montre fortement que la situation faite aux sans-papiers rencontre un écho bienveillant dans la population.

La chaleur de l’accueil réservé par les habitants des villes et villages traversés contraste heureusement avec le débat nauséabond lancé par ce gouvernement sur l’identité nationale. Le plus grand nombre montre ainsi qu’il ne tombe pas dans le piège du racisme et de la xénophobie.

A l’heure où les gouvernements européens ont commencé à faire payer brutalement aux peuples la crise aiguë du capitalisme, la solidarité spontanée entre la population et les marcheurs montre clairement la convergence entre toutes celles et ceux que les puissances financières désignent comme victimes de leurs politiques.

La surexploitation des sans-papiers résume très bien la précarité dans laquelle les gouvernements essaient de faire tomber l’ensemble de la population, afin de maintenir par tous les moyens les profits des actionnaires. Les luttes des sans-papiers, des précaires, des chômeurs, des retraités participent du même combat mené par les salariés pour garantir leurs conditions de vie, ce qui inclut la défense de leurs rémunérations mais aussi, entre autres, le droit à un système de santé accessible à tous et le droit au logement.

Immigrés ou français, nous ne paierons pas leur crise !

C’est pourquoi nous vous appelons - organisations, associations, syndicats et soutiens individuels - à nous rejoindre le 5 juin 2010 à 14h00, pour une manifestation que nous souhaitons la plus large pour affirmer à la face de ce gouvernement, représentant des marchés financiers, que le combat des sans-papiers est celui de l’ensemble de la population.

Nous vous remercions, chèr-e-s camarades, de l’accueil et du soutien chaleureux que vous nous avez témoigné, contribuant ainsi à faire de cette longue marche un grand succès.

Régularisation globale de toutes et tous les sans-papiers !

MRTSP