Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Le collectif Stendhal (comprenant une trentaine de mal-logé-e-s) occupe depuis le 8 juillet une ancienne maternité au 5 rue Erard, Paris 12, et est actuellement en pourparlers avec les forces de police qui viennent de se présenter devant le bâtiment. Vide depuis 2012, ce bâtiment a été brièvement occupé par les associations du Droit au Logement et Jeudi Noir en 2013. Le Ministère du Logement l’a alors ajouté à sa liste de logements vides à réquisitionner, et les forces publiques se sont efforcées de faire en sorte qu’il ne soit pas squaté, en cassant quelques murs et sanitaires. Depuis, rien n’a bougé.

Aujourd’hui, nous faisons valoir ce droit à habiter et vivre différemment la ville

Le 28 juillet prochain, le collectif Stendhal n’a plus de toit pour habiter et continuer ses diverses activités. Nous rendons les clés du bâtiment sis 5 rue Stendhal Paris 20e que nous occupons paisiblement depuis plus d’un an. La Régie Immobilière de la Mairie de Paris, propriétaire du lieu, nous assure en effet que les travaux prévus pour la construction de logements sociaux et d’un centre d’hébergement d’urgence vont commencer.

L’ancienne maternité rue Erard appartient à différentes sociétés du groupe BNP ; aucun projet ne se dessine dans un futur proche et la réquisition par la Mairie se fait attendre. Au cours des deux ans et demi d’existence du collectif, nous avons rendu volontairement les clés des bâtiments que nous occupions à deux reprises, et nous nous apprêtons à réitérer ce geste le temps venu.

Nous lançons un appel à soutien à celles et ceux qui souhaitent voir ce lieu vivant et ouvert sur le quartier.

Le collectif Stendhal, espaces ouverts de vie, de création et de réflexion

Depuis près de 3 ans, le collectif Stendhal occupe des bâtiments du 20e arrondissement, y proposant spectacles, ateliers, salles de répétition et activités ponctuelles ou hebdomadaires, comme l’atelier de mécanique vélo qui réunit de nombreux voisin-e-s et habitué-e-s chaque dimanche, ou l’hébergement d’une AMAP (association pour le maintien de l’agriculture paysanne). Recyclage, réparation et transformation sont des motifs clefs du projet que nous proposons, depuis le magasin gratuit jusqu’au labo photo.

Le collectif accueille de nombreux événements artistiques ou citoyens, réunions, débats ou animations dans le cadre de festivals ou de forums (dîners-spectacles accueillant plus de 100 personnes), mais il participe également en externe à de nombreux projets comme le Carnaval de Paris ou les rencontres internationales sur la gentrification de Postdam.

Nous ouvrons des lieux pour y vivre, de nombreux membres du collectif, animateurs, entrepreneurs, intermittents ou encore travailleurs indépendants, ne pouvant aisément se loger par le circuit classique. Mais nous le faisons également pour proposer un espace de rencontre, de création, un lieu où chacun, groupe ou individu peut trouver un espace d’activité et de partage, pour créer une intelligence commune plus forte, et joyeuse.

[Le collectif le Stendhal ]
stendhal.noir@gmail.com