Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Ci-dessous, à titre documentaire, un extrait des échanges sur le service « la mobilisation en direct » que Le Monde.fr a mis en place les jours de manifestations nationales – et qu’on aura repris quasi in extenso dans Paris s’éveille. Ce 6 novembre, lassé de commenter la baisse de mobilisation, les internautes ont engagé des discussions politiques diverses. Ci-dessous, vingt minutes de débats sur la question des syndicats. Le forum des internautes du Monde devenait ainsi une sorte d’AG interpro virtuelle, un brin réactionnaire et bourgeoise, mais non moins intéressante... Avec partout la même rigueur, la même humilité non feinte, la même détermination à faire avancer la réflexion comme la situation. 2010, un temps où l’on ne se paye pas de mots.

15h06 • [Commentaire de la part de jeanphilippe ]
Je trouve cet acharnement « syndicalique » particulièrement déplacé et contre productif. Nos brillants dirigeants des CGT, CFDt et autres feraient mieux de s’interroger sur la raison qui fait qu’il ne représente que 7% du monde du travail (et encore la majorité de ce pourcentage sont des fonctionnaires bien « au chaud » dans leur statut protecteur) et pas 70% comme en Allemagne. Peut-être un jour seront-ils grands et responsables plutôt que des machines à briser l’économie et tuer l’emploi...

15h08 • [Commentaire de la part de sylvie calmel ]
De quoi vivent(et bien !) les « dirigeants »syndicalistes ?

15h09 • Le Monde : @Sylvie Calmel ils sont salariés de leurs formations syndicales, qui sont elles-mêmes financées par les cotisations des adhérents et des dotations d’Etat, les syndicats étant reconnus par la constitution de 1958 comme constitutifs des partenaires sociaux. Sur le « bien », je ne me prononcerai pas, je ne connais pas leur salaire. je doute cependant qu’il soit si important que vous semblez l’imaginer.

15h12 • [Commentaire de la part de Joey ]
@ sylvie calmel : l’argument est déjà usé : une étude a montré que les responsables syndicaux gagnent en moyenne moins que les autres salariés... Et à cet argument on peut facilement opposer : comment des gens qui ne produisent rien peuvent gagner des fortunes non imposables ?

15h12 • [Commentaire de la part de Pierre ]
@Sylvie Calmel : ce n’est pas vraiment un « financement » à proprement parler mais les syndicats ne paient directement qu’une faible partie de leur personnel (« décharge syndicale »)

15h15 • [Commentaire de la part de Cedric ]
A noter : Didier Le Reste, retraite : 2300€/mois, on imagine son salaire pendant son activité ! Évidemment : responsable syndical CGT cheminots. LARGEMENT au dessus du salaire moyen en France !

15h16 • Le Monde : @Cedric le salaire moyen en France était de 2800 euros brut par mois en 2008, donc pas si largement au dessous...

15h17 • [Commentaire de la part de Antoine ]
@Cedric : Ceci est un hoax. C’est son salaire actuel. Il n’est pas encore à la retraite.

15h18 • Le Monde : @Antoine vous avez raison, Didier le Reste s’en est expliqué ici : il gagne bien 2300 euros par mois http://www.lecri.fr/2010/09/15/reponse-de-didier-le-reste-cgt-cheminots-a-notre-article-du-27-mai/18296

15h18 • [Commentaire de la part de anticommuniste ]
@Monde, certes, mais le salaire médian est de 1600€/mois.

15h20 • [Commentaire de la part de Ar75 ]
La question du faible taux de syndicalisation en France soulevée par jeanphilippe est pertinente. Pourquoi ? Terrorisme patronal ou positionnement politique des syndicats ?

15h20 • [Commentaire de la part de Cedric ]
2800€ ? le salaire moyen en France ? Il y a erreur ! très largement !

15h27 • [Commentaire de la part de Antoine ]
@Cedric : Oui en brut 2753 euros en 2008 : http://www.journaldunet.com/management/repere/salaires_france.shtml

15h27 • [Commentaire de la part de Pierre ]
@Cedric cf commentaire sur le salaire médian. Pour rappel, cela signifie que la moitié des francais gagne moins de 1600€ par mois. Le fait que la moyenne en soit si éloignée est un signe clair de déséquilibre dans la distribution des salaires.

[Source : lemonde.fr]