L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Numéro 25

mardi 10 juin 2008

L’autre soir, ça a flambé à Montreuil. Contre les rafles permanentes, une manifestation
avait lieu. La police a voulu montrer les dents. Jusqu’au milieu de la nuit, le centre de
la ville était en flammes. Plus l’incident se prolongeait, plus les gens affluaient. Le
conseil municipal au complet se portant aux côtés des manifestants... Pendant ce
temps, l’occupation de la Bourse du Travail continue. Maintenant les sans-papiers
occupent les salles – enfin à l’abri de la pluie. Ils ont pu appeler à une réunion de tous
les collectifs. Et nombreux sont venus, d’Angers, de Bordeaux, de Lille. Et de
Montreuil... À Nanterre, la grève de la faim se prolonge. Au delà du 40e jour...
Pendant ce temps, les instances européennes se proposent d’adopter la directive du
“retour” – qui voudrait que les États aient tous les moyens pour procéder aux déportations
massives dont rêvent les gouvernements de Berlusconi et de Sarkozy. C’est
dans ce contexte que la Cour européenne a avalisé l’expulsion d’un sans-papiers
séropositif. En France, un étranger malade sur deux se voit refuser le droit de vivre.
C’est pour ça que Montreuil a flambé. Parce que ça suffit.



Newsletter