Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Appel à rassemblement/manifestation le mercredi 15 décembre 2010 à Bordeaux pour dire non à la logique de répression des gens de la rue,

pour dire oui aux logements alternatifs,

pour l’application de la loi de réquisition.

Associations, collectifs, comités, syndicats, individu-e-s…,
si vous souhaitez être signataires de cet appel, envoyez un mail à

hacktivismes@gmail.com

jusqu’au 8 décembre inclus.

Les partis politiques ne sont pas invités à signer cet appel.

BORDEAUX, LE 24 NOVEMBRE 2010

APPEL À RASSEMBLEMENT/MANIFESTATION

POUR FREDO, MORT DE FROID A BORDEAUX, LE MARDI 15 DÉCEMBRE 2009,

POUR TOUS LES GENS VIVANT ET DORMANT DANS LA RUE,

POUR TOUTES LES PERSONNES AYANT CHOISI UN MODE D’HABITAT ALTERNATIF,

POUR TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI LES SOUTIENNENT…

Le 14 décembre prochain, l’article 32 ter A du projet de loi LOPPSI 2 (Loi d’Orientation et de Programmation pour la Performance de la Sécurité Intérieure) sera examiné à l’Assemblée Nationale.

Cet article prévoit que les Préfets pourront faire détruire en 48 heures toutes formes d’habitat alternatif et souvent précaire (roulottes, camions, yourtes, caravanes, cabanes...), même si le logeant est propriétaire du terrain où se situe cet habitat. Ils pourront également expulser, dans les mêmes délais et sans aucun recours juridiques, toutes les personnes vivant dans des squats et ce sur simple décision administrative.

Nous sommes bien loin de la loi de réquisition de 1948 qui donnait la possibilité aux mêmes Préfets de réquisitionner les logements vides pour y abriter les gens de la rue.

Ces habitats alternatifs sont pour certains un choix, pour d’autres la seule manière de pallier à l’absence de politique volontaire et sérieuse en matière d’hébergement.

Alors qu’il y aurait urgence, hiver comme été, à ouvrir les logements vides de la C.U.B pour y abriter nos camarades en détresse, le gouvernement – dont Monsieur Juppé est désormais Ministre d’État – ne propose que deux choses : la répression et le mépris.

La répression, c’est elle qui s’est abattue sur le campement des demandeurs d’asile, place André Meunier, le 17 novembre dernier.

Le mépris, c’est lui qui a tué Frédo, le 15 décembre 2009, place St Christoly, à deux pas de la mairie.

Depuis, son fantôme nous guide, notre colère grandit et nous avons sérieusement la rage de voir comment la pauvreté se répand partout.

Tandis que les nantis se repaissent et sucent la moelle de nos os...

Pour dire non à cette logique de répression,

Pour dire oui aux logements alternatifs,

Pour l’application de la loi de réquisition,

Nous vous invitons à nous rejoindre le mercredi 15 décembre à 18h place St Christoly.

Ce rassemblement/manifestation sera suivi d’une assemblée populaire dont le
lieu reste à déterminer.

Premiers signataires :

Droit Au Logement (33), Hacktivismes, O.P.A, des citoyen-nes indigné-e-s

[Source : résistons ensemble]