L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

"Moi, Abou N’Dianor, mes compagnons d’infortune, Nabil, Paul et tous les
autres vous demandons, d’exprimer votre désaccord avec la politique
d’apartheid de votre pays. Appelez-nous à l’intérieur du centre de rétention
au cabines téléphoniques dont les numéros sont : 01 49 47 49 53 ou 01 49 47 02 40 ou 01 49 47 02 50 pour connaitre la réalité de notre situation."

Pour info :

Depuis vendredi 28/12 Abou est libéré, Nabil est en prison ,
refus de donner son passeport et identité. Aucun des trois ne sont au
M.Amelot, Vous ne les trouverez plus au téléphone.

Par contre à Vincennes la révolte continue, les grévistes de la faim sont
déterminés, même si les matraques pleuvent : ( certificats médicaux de
l’hôtel dieu à l’appui !).

Ils nous demandent de les visiter, de continuer à médiatiser les horreurs de
tous ces CRA et des expulsions, séparant mari et femme père et enfants ou
célibataires installés depuis des années, malades dont l’état est
incompatible avec une rétention.
Téléphonez à Vincennes et Mesnil Amelot, demandez un nom pour les visiter.

La mobilisation paie , un retenu a refusé samedi l’embarquement, il a été
libéré, et n’a pas été déféré en correctionnelle ! Mais bien libéré,
Considéré comme « meneur », ils aiment pas notre soutien et médiatisation, on calme..

Hier soir à 19h encore quelques soutiens dans le froid : le Géorgien qui
avait été tabassé dans la nuit de samedi, et qui a certificat médical
... est libéré... Là encore cherchez l’erreur.

Le co-retenu qui sortait avec lui : double peine, à sa sortie de prison
direction le CRA de Vincennes pour expulsion , marié avec une française,
père d’enfants français,il était inexpulsable !,nous avions son dossier ;
cherchez encore l’erreur.

En faisant la lumière sur ces violations, violences : un grain de sable dans
CHAQUE CRA, dans chaque ville sur TOUT LE TERRITOIRE ...

C’est maintenant qu’il faut appeler à rassemblement en soutien aux grévistes
de la faim et féroce répression, avec rassemblement DEVANT TOUS LES CRA
DANS TOUTES LES VILLES.

La médiatisation aussi est efficace, elle met la lumière sur ces "horreurs
de la république".


Fermeture de TOUS les CRA enrayons la machine à expulser.