L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Non décidément rien n’arrête le préfet d’Indre et Loire pour un être un bon
fonctionnaire, bien apprécié par le ministre de l’immigration et de l’identité
nationale.

Aujourd’hui, deux personnes de nationalité tchéchène ont été arrêtées
dans les locaux de la préfecture.

Monsieur BACHAROV Khamtsha et Monsieur AYOUPOV Aliman se sont rendus au bureau
des étrangers de ladite préfecture. Ayant reçu une convocation, ils se sont
présentés pour tenter de régulariser leur situation administrative. Ils n’en
sont pas ressortis librement car ils y ont été interpelés pour être placés en
rétention en vue d’une prochaine expulsion vers la Pologne.

Ce n’est pas la première fois que la préfecture d’Indre et Loire tend de
véritables pièges envers des personnes se présentant en toute bonne fois pour
régulariser leur situation administrative.

Monsieur Sarkozy, alors ministre de l’intérieur, avait interdit ces pratiques.
La parole du président serait-elle remise en cause par la ministre de
l’intérieur ? Est-ce une initiative du préfet ? Passerait-il outre cette
instruction pour atteindre son quota d’expulsés ?

Quelle dignité ont ces fonctionnaires (préfet, policiers, agents administratifs)
lorsqu’ils organisent des pièges pour arrêter, placer en rétention et expulser
des hommes, des femmes ?

Quelle dignité ont ces fonctionnaires lorsque leurs actions conduisent à placer
en rétention une femme et un bébé de 16 mois ?

La politique du chiffre conduit inévitablement à des catastrophes humaines. On
ne peut plus accepter que des hommes, des femmes, des enfants soient humiliés,
raflés, privés de liberté par décision administrative, expulsés vers des contrés
qu’ils ont été obligés de fuir.

Il faut en finir avec cette politique et ces pratiques inhumaines : brisons la
machine à expulser !

Tours, le 10/03/08


JC pour le
Collectif de Soutien aux Demandeurs d’Asile et aux Sans Papiers

0634196498

csdasp37@no-log.org