L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Après un premier rassemblement lundi 29 décembre 2008 aux Allées de Verdun près de la Gare de l’Est à Paris et Place de Norvège à Calais, le 9e
Collectif des sans-papiers, en coordination avec l’Association Salam et le
Comité des Sans Logis, appelle à un deuxième rassemblement à Paris,
mercredi 31 Décembre 2008, à 14h30, devant la DASS.

Ce nouveau rassemblement entend dénoncer d’une part, des pratiques
politiques aussi iniques qu’inhumaines : violences policières, chasses,
rafles, arrestations, et mise en détention incessantes de migrants
originaires de différents pays (Afghanistan, Irak, Iran, Erythrée,
Ethiopie...), à Calais comme ailleurs.

Il entend dénoncer ensuite et surtout, de la façon la plus ferme et
vigoureuse possible, les conditions de vie catastrophiques des migrants de
tout le littoral Nord et de l’intérieur des terres, contraints de dormir
comme des chiens, dans la rue, dans des forêts baptisées
« jungle », sur de vieilles plages abandonnées.

Ou bien encore, comme à Paris, en plein de cœur de Paris, de dormir dans
des jardins publics, dans des jardins d’enfants ! Des jardins que l’on
aura pris la peine, le soir venu, de fermer à clé, de façon à ce qu’aucun
riverains ne soient scandalisés par le spectacle de centaines d’Afghans
allongés à même le sol, ou bien encore cherchant un peu de chaleur dans
les recoins des jeux pour enfants.

Or il se trouve qu’en ces jours de fête de Noël, la France connaît une
vague de grand froid. Or il se trouve qu’en ces jours de fêtes de Noël, on
crève encore de froid en France. En 2008 ! Ainsi, une personne
sans-domicile fixe a disparu il y a trois jours à Saint-Ouen, deux autres
personnes nous ont quitté dans la nuit de dimanche à lundi.... Ces
disparitions font suite à celles d ?une dizaine de personnes ces derniers
mois. Jours de défaite pour la France.

Faudrait-il qu’à cette liste des naufragés, des oubliés, se rajoutent les
noms des centaines de migrants qui gèlent dans les parcs de Paris, les
dunes de Dunkerque ? Ils sont en danger de mort – et il ne s’agit pas là
d’une inflation sémantique ! La France se doit donc de porter assistance à
personne en danger !

Nous appelons à ce que les pouvoirs publics fassent preuve de
responsabilité politique et fournissent immédiatement un lieu où les
migrants puissent trouver refuge et s’abriter du froid.

Nous appelons à ce que des gymnases, salles polyvalentes etc. soient
ouverts dans les délais les plus brefs, partout où c’est nécessaire, de
façon à ce que soient mis hors de danger les personnes exposées à une mort
certaine.

Nous nous réservons le droit d ?user de tous les moyens à notre
disposition pour faire aboutir ces demandes légitimes.

Nous appelons toutes les associations, collectifs, citoyens à nous
rejoindre rapidement, afin de nous aider à construire cette mobilisation
aussi urgente que nécessaire.

Arrêt des rafles, chasses à l’Homme et expulsions.

Un hébergement pour tous.

RASSEMBLEMENT À PARIS

MERCREDI 31 DÉCEMBRE 2008 À 14H30

DEVANT LA DASS

75, rue Tocqueville, à Paris

M° Malesherbes.

Premiers signataires : 9e Collectif des sans-papiers, Association
Salam, Comité des Sans-Logis

Contacts :

9e Collectif : 0650435722 /0603698851

Association Salam : 0626386619

CDSL : 0683662478