L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

04 août 2008

L’armée, qui est en charge de la sécurité des prisonniers du centre d’internement du Mesnil-Amelot, est une nouvelle fois en train de réprimer violemment un mouvement de protestation. Les prisonniers ont entendus hier faire une action symbolique et massive en entamant tous une grève de la faim illimitée. L’armée a alors pris prétexte d’un départ de feu, d’origine indéterminée, pour gazer et matraquer les sans papiers et les empêcher de s’exprimer. Les drames sont quotidiens depuis 6 mois au centre d’internement administratif du Mesnil-Amelot : tentatives de suicide et auto mutilations sont monnaie courante. C’est pour dénoncer cette situation que l’association SOS soutien aux Sans Papiers a organisé un rassemblement devant le centre ce samedi 2 aout 2008. Après la rafle de militants de la porte de la Chapelle du 26 juillet, les autorités ont empêchés la tenue d’une manifestation régulièrement déclarée. C’est la seule présence des manifestants hier qui a permis, pour une fois, de lever la chape de béton pesant sur la répression. Les Sans Papiers ont voulus rappeler que, loin d’être une charge pour l’économie française, ils contribuent à son dynamisme, plus que les rentiers et les rombières de Neuilly et de Vichy.

Les prisonniers du Mesnil-Amelot demandent leur libération immédiate afin que la France ne puisse plus être montrée du doigt par l’ONU pour son mépris des droits de l’homme !


SOS SOUTIEN AUX SANS PAPIERS