Nous suivre :


Dossiers :
 
Articles :

Accueil > Le Quotidien des Sans-Papiers > MANIFESTATION SAMEDI 23 FEVRIER 14H CHR DE LILLE (métro Calmette)

MANIFESTATION SAMEDI 23 FEVRIER 14H CHR DE LILLE (métro Calmette)

samedi 23 février 2008

Vivant en France depuis des années, des hommes et des femmes immigré-e-s, souvent issus de pays ex-colonies, exploité-e-s par des employeurs peu scrupuleux, traqué-e-s par la police, ont décidé de se battre avec le Comité des Sans Papiers 59. Ils veulent obtenir les papiers pour vivre et travailler dans cette France où, nous dit-on, « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits » (déclaration de Droits de l’Homme et du Citoyen –1789). C’est cette France dont ils ont rêvé !

Après des années de combat pour la régularisation, ils ont dû faire une grève de la faim comme un cri pour être enfin reconnus. Cet été, les grévistes de la faim se sont réfugiés sous des abris de fortune à proximité des hôpitaux de l’agglomération lilloise dont ils étaient chassés. Vous les avez aidés et soutenus, choqué-e-s par tant d’injustice et ce traitement inhumain. Vous avez à cette occasion pris conscience de leur existence à vos côtés, dans la vie de tous les jours, et de leurs conditions de survie. Gênants pour les autorités, ils ont été raflés. Certains ont été expulsés. Aujourd’hui, leur lutte exemplaire se poursuit malgré les arrestations, expulsions et intimidations. Elle doit désormais s’amplifier !

Notre soutien, nous habitants de Lille et d’ailleurs, aux sans papiers en grève de la faim montre que nous avons conscience que nos difficultés se rejoignent. Nos quartiers comme d’autres en France sont des quartiers populaires. Comme à Villiers-le-bel, nos cités continuent de s’enfoncer dans la misère, le chômage et une très grande précarité. A Lille, dans les quartiers de Lille-sud, Faubourg de Béthune, Bd de Belfort et Strasbourg, 70 % des ménages ne sont pas imposables vu leurs faibles ressources, le taux de chômage est de plus de 30 % et il atteint 45 % pour les jeunes de moins de 25 ans !

Pour nous tou-te-s, travaillant dans le public ou le privé, précaires, smicards, au chômage, à la retraite, mère ou père au foyer, jeunes en formation professionnelle, au lycée ou à la fac, c’est l’alignement des acquis sociaux au plus bas : manque de logements sociaux depuis 30 ans, franchises médicales, augmentation de la durée de cotisation retraite, démantèlement de l’enseignement professionnel, soumission des universités aux grands groupes financiers, fermeture des tribunaux, répression policière... bref une casse sociale sans précédent ! Que pouvons-nous attendre d’un gouvernement qui n’a apporté aucune réponse aux révoltes des quartiers populaires de novembre 2005 ?

Le combat des sans papiers montre que seule la lutte pour la revendication de nos droits permettra une réponse publique à nos problèmes. Regroupons nos forces et ouvrons un large front de résistance inspiré par la lutte emblématique des sans papiers !

Avec les sans papiers, soyons nombreux à porter notre espoir commun de justice sociale et d’égalité. Ensemble, réaffirmons le sens des mots

LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE…SOLIDARITE !

A partir de 17 h, Chansons et revendications de l’immigration ouvrière

La manifestation se rendra Place Déliot (quartier Moulins) , pour une rencontre avec Mouss et Hakim ( du groupe ZEBDA), le CSP 59 et les Indigènes de la République,

à la Compagnie du Tire-Laine, rue de Thumesnil (M° Porte de Douai)

17 h : Projections de scopitones / 18 h : table-ronde