Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

La Suite est un de ces squats parisiens qui se définit comme un lieu de créations culturelles et artistiques, ouvert sur son quartier.

Situé au 27, rue de la Glacière, dans le treizième arrondissement, La Suite accueille de nombreuses activités.

Sur sept étages, l’immeuble est aménagé en espace d’habitations, d’ateliers, de salles de répétitions ou de réunions.

Au rez-de-chaussée, un espace dédié aux expositions et/ou performances accueille des créateurs de la maison mais également des artistes extérieurs.

Enfin, ce qui fait la fierté de La Suite c’est au sous-sol, son fameux “Cabaret sauvage”…

Histoire et géographie :

Trouver La Suite, ne relève nullement du parcours réservé aux initiés.
Cet immeuble abritait jadis les fameuses éditions du Petit Robert et celles de Nathan. Le propriétaire, la Caisse d’allocation vieillesse des experts comptables, ne l’utilisait pas depuis plus de deux ans lorsqu’un petit groupe, dont certains issus de squats surpeuplés, ont forcé la porte et décrété cet espace ouvert et habité.

C’était à la fin du mois d’avril 2008. Il y a un an.

Vivre dans le quartier :

Une trentaine de personnes vivent ici. Une vingtaine d’habitants officiels et une dizaine invités de passage. Cela représente un nombre non négligeable de nouveaux arrivants dans le quartier.

La rue de la Glacière se dégèle un peu…

Occuper un espace inutilisé, c’est le faire vivre en participant activement et créativement à la vie du quartier. C’est pour cela que La Suite est d’abord un lieu ouvert au public. Du mercredi au dimanche, il y a toujours quelqu’un pour tenir une permanence et accueillir les visiteurs.

Les occupants sont plutôt bien appréciés dans le quartier. « Les commerçants viennent nous apporter leurs invendus de pain, de fleurs… Faut dire que l’on dépense pas mal d’argent dans le quartier… pour notre consommation et pour les événements que l’on organise… »

Bien sûr quelques histoires de voisinage pimentent les relations, mais les squatteurs prennent toutes les précautions possibles pour qu’elles ne s’enveniment pas. D’ailleurs à force, ils connaissent bien les acteurs locaux… et pas seulement les commerçants.

Le maire (socialiste) du treizième, Jérôme Coumet, nouvellement élu, est venu leur rendre visite lors d’une première soirée. Bien qu’un peu frileux et pressé au premier abord – nous raconte Andrew –, il s’est peu à peu détendu, a appelé sa femme et ses enfants pour qu’ils le rejoignent, et ils ont passé une très bonne soirée... Au final, il est reparti avec sous le bras, des t-shirts sérigraphiés au squat. Il a remercié Andrew pour son accueil et pour ce que La Suite offre aux habitants de son quartier – le type d’animation que la mairie ne pourrait jamais mettre en place…. Et, en plus, de tels lieux non officiels ne coûtent rien aux pouvoirs publics…

Quant aux policiers, raconte notre guide, « maintenant on les connaît bien. On les voit passer, par exemple quand il y a des problèmes de bruits… On fait en sorte que ce soit toujours les mêmes qui les accueillent pour qu’ils mettent un visage sur les habitants. » Ce qui rend les relations plus humaines…

Les Activités (voir les contacts sur le site) :

De nombreuses activités se déroulent à La Suite, notamment des cours de sculpture, de peinture, de calligraphie, de langues, d’informatique, de clown, de photo argentique, etc.

C’est aussi un espace de répétition mise à disposition de petites compagnies qui ne peuvent pas se loger dans un Paris hors de prix.

Enfin, des intervenants extérieurs ont accès à des ateliers privés. Leur participation financière sert aux frais de fonctionnement [eau, électricité] qui, au total, s’élèvent tout de même à 2000 euros par mois.

Régulièrement, les squateurs organisent des journées « Portes ouvertes » thématiques, qui offrent un espace d’exposition et de performance aux artistes de la maison comme à d’autres venant d’ailleurs… Cet espace, visible de la rue par une vitrine, donne dans le hall d’entrée.

Tous les vendredis, de 17 heures à 21 heures, c’est l’apéro musical et coiffage chez Jeff : coiffure sculptée. (decoiffage.net)

Depuis cet hiver, des femmes du Conseil de quartier qui sortent un présentoir de livres en libre accès deux fois par mois le samedi matin sous le boulevard Arago, ont élu domicile au squat. Désormais, elles déposent leur stock dans le hall, ce qui leur facilite le déballage et offre au lieu cette nouvelle activité où l’on peut à loisir déposer et prendre des livres. Une activité qui attire de nouveaux visiteurs qui sans cette présence connue n’auraient jamais osé pousser la porte. Ces livres du conseil de quartier ont enrichi le hall et la zone de gratuité où il y avait déjà un « dépôt libre » de vêtements.


Le « cabaret sauvage »

Côté « restau », on sert là des repas à prix libre, préparés le plus souvent par une coréenne et un cubain du squat, avec parfois des cuisiniers de l’extérieur, pour varier les plaisirs.
Le bar est « soft » : bière, jus de fruit, vin.

Et, derrière un rideau… on découvre une salle de spectacle, avec balcon ! Et la scène, où des compagnies indépendantes peuvent s’y produire.
Quant à la « scène ouverte » du jeudi soir, elle draine près de cinq cents personnes toutes les semaines, et fait de la Suite un lieu underground très prisé !! La suite est le seul squat avec L’atoll à avoir développé ce concept généreux. Le principe est simple : dix, quinze minutes de libre scène pour des professionnels du spectacle mais aussi des amateurs. Pas de programme, c’est une rencontre directe avec un public très proche dans un lieu intimiste qui se prête à des spectacles avec peu d’acteurs… Une centaines d’artistes s’y sont déjà produits !

Et, plus bas encore, dans les tréfonds de l’immeuble un espace dédié aux gros sons…

48 heures pour foutre le camp :

Leur procès a finalement eu lieu. Les résultats de l’appel datent du 13 février 2009. Comme prévu, ils l’ont perdu. Les dates d’expulsion étaient fixées par le premier jugement. « Depuis le 13 février, nous sommes expulsables à tout moment. Ils peuvent venir nous dire : vous avez 48 heures pour foutre le camp et c’est pas les bleus, c’est les CRS qui viendront… »
En attendant, ils y sont. Et la vie continue

Pour en savoir plus, le site « Des idées dans La Suite » : www.lesgrooms.org

N’hésitez pas n’ont plus à vous y rendre, à participer à leurs activités, y prendre des cours ou en proposer… et à les soutenir contre leur expulsion.

May.

Une maison d’associations...

« L’O.N.G. c’est toi » Une association hébergée à La Suite :

Du 5 au 10 mai L’ONG c’est toi vous invite à venir découvrir des lieux insolites, autour de cabarets variés…

Le Festival de Cabarets et Scènes Originales est de retour ! Une semaine pour faire connaissance, se renseigner, apprécier de bons spectacles et concerts, partager un bon moment. Comme l’année dernière tous les fonds seront intégralement utilisés pour le projet de cirque itinérant au Kenya que porte l’ONG c’est toi.

Le festival de l’année dernière aura permis de construire une assise solide dans le milieu associatif Kenyan, achever un programme de six semaines d’enseignements des arts du cirque dans une école, la construction d’une éolienne et de fours solaires…

Le programme :

- Le Mardi 5 mai :

Soirée d’ouverture, cabaret et concert à la péniche la Baleine Blanche au métro Quai de la gare. Pour cette soirée d’ouverture, Poules Naines, dresseuse de poules de son état ; Bongo, acrobate Kenyan, l’un des meilleurs amis du directeur artistique du projet au Kenya ; Anaël magicien hors pair viendra nous éblouir de ses illusions petites et grandes dans un format plus cabaret que jamais ; un spectacle de poésie pneumatique que nous présentera Nico…

- Le Mercredi 6 mai :

De 19h à 23h les artistes se succèderont pour vous mener vers d’autres cieux et d’autres lieux… AirOne avec son spectacle de jonglerie et de conte, Jim et Lapin, joueurs de toupies et de Yoyos, un ventriloque, un concert et d’autre surprises sont à venir…

- Le Jeudi 7 mai :

De 19h à minuit, un gala best-of de la scènes ouvertes pour le plaisir des yeux et des oreilles !

- Le vendredi 8 mai :

La journée de 12h à 23h, se passera au Sans Plomb à Ivry, 38 rue Gabriel Pery, un lieux de création et diffusion artistique pluridisciplinaire. Journée réalisé en co-production avec « La Soce » qui programmera, BamBamProd et Quartier Libre entre autre pour les concerts, l‘Agence tous cirques et leurs échassier pour l’ambiance. Barbecue-concert en après midi et cabaret-concert le soir…
Vous pouvez avoir des infos sur ce lieux et le collectif qui l’anime sur leur Myspace : http://www.myspace.com/spivry.

- Le Samedi 9 mai :

Au chapiteaux Adrienne, 62 rue rené Binet dans le 18°, au métro porte de Clignancourt, l’ONG c’est TOI est très fière d’inviter et de vous présenter les Martines à la Plage, un jeune collectif d’artistes, musiciens, jongleurs, vidéaste, qui s’exprime au travers de performance et de spectacles de cirques contemporain. Nous aurons également le plaisir de voir Marabesse, jongleur de diabolo, des mimes burlesques et un concert exceptionnel des Princes Chameaux !!!

Détails du programme sur : http://www.longcesttoi.org/festival-2009/