Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Le mouvement lycéen contre la réforme des retraites se poursuit aujourd’hui dans plusieurs communes de l’île. À Saint-André, la tension est montée d’un cran lorsqu’une centaine d’élèves du lycée Sarda Garriga ont tenté de pénétrer dans l’enceinte de l’établissement. Devant cette tentative de force, les autorités ont dû intervenir pour repousser les manifestants. La Préfecture a fait savoir que les responsables des dégradations seront punis.

À Saint-André, des échauffourées ont éclaté à proximité du lycée Sarda Garriga ce mercredi matin. Une centaine de jeunes qui manifestent aujourd’hui contre la réforme des retraites ont tenté d’investir les locaux de l’établissement, sans succès. Les forces de l’ordre mobilisées pour contenir le mouvement sont intervenues pour repousser les lycéens en colère.

Aujourd’hui encore, de nouvelles dégradations ont été observées aux quatre coins de l’île. Malgré l’appel au calme lancé par les élus et représentants des syndicats lycéens et étudiants, certains manifestants plus violents ont jeté des pierres, déclenché des feux de poubelle et vandalisé le mobilier urbain.

Face à ce constat, le Directeur de cabinet du Préfet a adopté une position ferme. Benoit Huber a en effet annoncé qu’un travail judiciaire serait effectué en vue d’identifier et punir les auteurs de ces actes. Il a par ailleurs ajouté que les autorités mobilisées sur tous les fronts interviendront seulement pour la mise en sécurité des personnes. Benoit Huber a enfin précisé que les autorités disposent de moyens suffisants pour trouver les individus à l’origine de ces multiples dégradations.

[Source : Linfo.re]

(Voir des photos ici)