Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Le collectif des femmes d’Hellemmes-Ronchin lutte pour un terrain d’accueil descend. Voilà plus de dix ans que les familles de voyageur d’Hellemmes-Ronchin ont été installées sur une aire d’accueil qui borne une usine de béton, puis c’est une usine de concassage qui c’est installée dans cette zone plus industrielle que d’habitation.
Cet environnement a de lourde répercussion sur la santé de tous et des plus fragiles en particuliers. Plusieurs bébés ont été hospitalisés pour insuffisance respiratoire, mais c’est aussi de graves problèmes de peaux, lié à la gale du béton qui attaque les habitants de cette aire d’accueil.

Les femmes révoltées ont constitué un collectif. Elles ont obtenu des tests de l’air, apres de nombreuses tergiversation, des tests fourni par les pollueurs. A la vue de ces testeurs « très fragiles et très onéreux » elles ont été extrêmement révoltée : Une simple plaque de métal a été planté après leurs nombreuses demandes, une plaque nettoyée à la première pluie... A voir dans leur film ci-dessous.

Elles ont décidées de filmer leur aire d’accueil et celles de la métropole lilloise. Elles représentent le premier collectif autonome féminin de gens du voyage, françaises, rromnia. Par contre leur site n’est pas le seul a être exposé aux pollutions, des sites souvent non-constructible et inhabitable, reléguer a la sortie des villes dans les zones les plus inhospitalières.

En plus du danger de pollution les aires d’accueil sont chères, l’eau et l’électricité y sont plus cher que pour les habitats en dur, les sanitaires souvent peu ou pas entretenus et les familles n’ont pas accès aux allocation logement.

Le collectif des femmes d’Hellemmes-Ronchin était invité lors de la fête de l’Insurrection gitane le 16 mai à Saint-Denis (93), leur film y a été projeté en avant première, puis elles ont animées une table ronde.
En écoute dans l’émission de radio Le Jour de la sirène sur radio.graphie : Ici

contacts : facebook collectif femmes LM Ronchin