L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Les 58 occupants de l’église Saint-Paul à Nanterre, dans laquelle ils s’étaient réfugiés depuis plus de six mois (ils entamaient leur septième mois d’occupation) afin de demander collectivement leur régularisation, sont sortis aujourd’hui de l’église à la demande de l’évêché, qui leur avait envoyé une lettre il y a quelques jours leur demandant de quitter le lieu.

Depuis le mois de septembre, les soutiens s’organisent également. Et, samedi 22 novembre, avait lieu un double parrainage (un élu et un citoyen par occupant) pour les soutenir.

Sur les 58 occupants, 35 n’ont pas de domicile. Ils ont choisi de passer collectivement la nuit dehors pour faire pression sur le préfet quant à leur régularisation. Ce dernier leur a proposé des places dans des centres d’hébergement, centres dans lesquelles on peut “dormir” à partir 22 heures et où on est prié de partir à 6 heures du matin, si bien sûr il y a de la place. Avec les grands froids du moment, la situation est inquiétante.

Venez les soutenir à l’église Saint-Paul à Nanterre, RER A, Nanterre- Préfecture.

QSP


Voir également cet article.


Communiqué

LES OUBLIES DE ST PAUL (NANTERRE) - Situation au 28 novembre 2008

Vous quittez les lieux et j’étudierai vos dossiers ! Odieux chantage,
après un premier refus, le préfet veut nous faire croire que peut-être il
nous régularisera.

On se fout de nous ! En attendant on nous propose le 115, le préfet veut
nous diviser, nous disperser dans les hôtels miteux et nous le refusons !

En effet, l’évêque du 92, guidé par dieu et soutenu par le préfet nous met
à la rue, nous en sommes réduit à camper devant l’église que nous
occupions depuis 7 mois. Une procédure d’expulsion est entamée mais il n’y
a eu aucun jugement.

Après un parrainage républicain certains élus notamment ceux de Nanterre
ne nous soutiennent pas. Force est de constater que le parrainage est
hautement symbolique mais n’apporte pas d’engagement réel.

7 mois d’occupation pour en arriver là !

Nous, collectif de St Paul, refusons le cas par cas et la division, tout le
monde doit être régularisé.
Face aux coups de pression du préfet, notre solidarité fera notre force.

Pour ceux qui veulent nous rejoindre : Prendre le RER A, descendre à
“Nanterre préfecture”.
Vous pouvez venir aux réunions ouvertes du lundi à partir de 18h30.

http://les-oublies-de-saint-paul.over-blog.com/

Collectif des oubliés de Saint-Paul