L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Un article de Mediapart titrait, le 28 mai, « Sans-papiers : « objectif 64 reconduites hebdomadaires » en 2008 ». Cet article montre, grâce à une courbe que Mediapart s’est procurée (voir ci-dessous), qu’au delà de ces objectifs gouvernementaux, la préfecture de Paris expulse bien plus que ce qu’on lui demande...

Article :

Mediapart

Sans-papiers : « objectif 64 reconduites hebdomadaires » en 2008

28 mai 2008 Par

David Dufresne

Du « Tableau de bord stratégique » de la préfecture de police de Paris, que Mediapart révèle aujourd’hui, la mission « contre l’immigration irrégulière et le travail clandestin » est la plus détaillée. C’est même la seule mission, avec le hooliganisme, à avoir droit à son « suivi hebdomadaire ».

Tout y est classé, codifié, référencé, semaine par semaine, cumul après cumul. Dans l’une des pages, le lecteur peut même suivre, en exclusivité préfectorale, une courbe hebdomadaire intitulée… « Accroître les reconduites à la frontière ».

En grisé, ou en noir, en ligne droite ou en pointillé, toutes les expulsions depuis Paris sont cliniquement consignées. Celles des « mis en cause pour ESI » (étrangers en situation irrégulière), celles dites « reconduites coercitives » (avec usage de la force).

Pour la courbe de la semaine du 9 avril, que nous nous sommes procurée, une ligne noire, parfaitement rectiligne, résume jusqu’à l’absurde la mission. Il s’agit de l’« objectif 2008 ». Ce sont les ordres : cette année, il faut « 64 reconduites hebdomadaires ». Pas une de plus, pas une de moins. Logique implacable, logique administrative.

Plus loin, un tableau récapitule toutes les actions policières en la matière dans la capitale. Nombre de placements en rétention, nombre d’« OQT » (pour Obligation à quitter le territoire), les « faux touristes », les « reconduites effectives » depuis le 1er janvier 2008 (1355) comme les « refus d’embarquement » (44 sur la même période).

Tout en bas, un pourcentage-bilan indique le « taux d’efficience » du travail policier, expliqué d’une formule mathématique (c’est le nombre de « reconduites effectives divisé par l’activité globale »). Depuis le début de l’année, ce chiffre a fait un bond. Il est de 34,08 % contre 13,36 % pour 2007.

Explication avancée par la préfecture : « On cible mieux les procédures au départ. » En clair, on laisse de côté les familles, moins facilement expulsables que les célibataires. D’où un ultime chiffre, éloquent. À la colonne « reconduites effectives / taux d’acquisition de l’objectif », on lit ce record : « 150% ». On a donc expulsé plus d’étrangers que prévu.

Selon nos informations, l’ensemble de ces tableaux immigration serait, à l’inverse du tableau général, un outil mis en place il y a déjà quelques années. C’est dire la priorité politique que constitue la question des sans-papiers. Nouveauté 2008 : les objectifs chiffrés. Ils sont même indiqués département par département, petite et grande couronnes.

Il y a là comme une obligation de résultats. Cette année, 3300 expulsions sont escomptées pour Paris. 980 pour la Seine-Saint-Denis. 950 pour l’Essonne. 500 pour le Val-d’Oise. 635 pour le Val-de-Marne. Etc.

En fait, la pression est immense sur toute la Préfecture. Elle vient d’en haut. Du président de la République. Du ministère de l’intérieur et de Brice Hortefeux, le ministre de l’immigration. Chaque semaine, se tiennent une ou plusieurs réunions sur le sujet place Beauvau. Parfois avec Michel Gaudin, le préfet. Parfois avec les ministres Alliot-Marie et Hortefeux, toujours avec leur cabinet.

Depuis l’affaire des salariés sans papiers en grève, c’est pire encore. Entre deux réunions, le téléphone chauffe. En août dernier, pour les caméras, Brice Hortefeux s’était même invité à la Préfecture. Il y avait exhorté le nouveau préfet de police à « augmenter de façon significative le nombre d’interpellations d’étrangers en situation irrégulière ». C’est la mission 3 du tableau de bord stratégique. En un sens, elle est réussie.

[Mediapart]