Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

On ne saurait prévoir le résultat de la sympathique initiative toulousaine, rassemblant nombre d’organisations sympathiques (voir ci-dessous), pour décerner le prix P.A.P.O.N. (prix attribué pour obéissance notoire).

Gageons que le Préfet Lambert, qui officie en Seine-Saint-Denis depuis 2010, en particulier pour y animer la chasse aux roms décidée au sommet de l’État.

Spécialiste des « opérations coup de poing », la collection d’expulsions de camps qu’on lui doit est impressionnante. « Pas un rom en Seine St Denis » : c’est l’instruction qu’il donnait sur « les ondes » de la police, tous les quarts d’heure, selon des témoignages de policiers tentant de se justifier de leur comportement indigne (« Que voulez-vous qu’on fasse quand on reçoit tous les quarts d’heure sur les ondes l’instruction “Pas un rom en Seine-Saint-Denis” ? »)

Lambert s’est appliqué à exécuter le programme raciste de l’État Sarkozy.

Et il semble que c’est bien parce qu’il fait constamment preuve d’« obéissance notoire » que Lambert a tant progressé dans la hiérarchie (de simple gardien de la paix à Préfet). En particulier pour avoir participé à couvrir le meurtre d’Erik Schmitt (Human Bomb), sous la direction d’un jeune maire de Neuilly-sur-Seine, Nicolas Sarkozy.

Rappelons qu’Erik Schmitt a été tué alors qu’il dormait et que le détonateur de sa bombe était hors de sa portée.

La plupart des flics ayant participé à ce crime, tel Lambert, ont été brillamment promus quand Sarkozy est devenu ministre de l’Intérieur, et plus encore quand il a accédé à la Présidence de la République.

Lambert aura bénéficié aussi d’une loi, votée par le Parlement à son intention, lui permettant de poursuivre ses méfaits en Seine Saint Denis par delà l’âge de la retraite. Signe que le degré d’obéissance absolue qui le caractérise est une valeur à laquelle on s’attache quand on gouverne par le crime.

Mais reconnaissons ici que l’ordre préfectoral a été inventé pour ça, jadis, par Napoléon : pour que l’administration exécute, au doigt et à l’œil, les instructions qu’elle reçoit du gouvernement. Quelles qu’elles soient.

Paris s’éveille

PS. Pour la petite histoire, rappelons que d’avoir traité le Préfet Lambert de « véritable Papon de notre temps » a valu une poursuite pour « injures » au porte-parole du Collectif contre la xénophobie, par ailleurs rédacteur de Paris s’éveille.

Remise du « prix P.A.P.O.N » ( Prix Attribué Pour Obéissance Notoire)

L’Association pour l’Art et l’Expression Libres (A.A.E.L), avec le soutien de nombreuses organisations organise le jeudi 8 septembre 2011, à Toulouse, une cérémonie au cours de laquelle un jury remettra le « prix P.A.P.O.N » au Préfet de la République qui, sur directives gouvernementales, a procédé au plus grand nombre d’expulsions de sans papiers !

Afin d’être parfaitement équitables, et que tous les Préfets de la République aient leur chance, une distinction sera faite entre le territoire métropolitain et les départements et territoires d’outre mer. Un certain nombre d’accessits pourra également être décerné aux fonctionnaires préfectoraux pour leur zèle dans ces expulsions. Il ne s’agit évidemment pas de faire des assimilations abusives avec des évènements passés, mais de clairement « tirer la sonnette d’alarme », une
fois encore, sur des pratiques scandaleuses dont on sait à quoi elles peuvent conduire.

Le gouvernement a, ces dernières années, engagé une chasse sans merci contre des hommes, femmes et enfants… Ainsi il n’est pas de jour sans que l’on n’arrête dans la rue, l’on piège aux guichets des préfectures, l’on sépare des familles, l’on détruise des vies et des avenirs en enfermant, jugeant, embarquant, souvent manu militari, dans des bateaux des avions…

Des fonctionnaires de la République, n’écoutant que les ordres et la voix de leur maître, contribuent, par leur servilité et leur zèle, à cette politique inqualifiable… au premier rang de ces serviteurs, nos « héroïques » préfets, assistés de leurs directeurs de services. Il n’était que temps de leur rendre l’hommage qu’ils méritent !

La cérémonie se déroulera, comme il se doit, au Monument de la Résistance de Toulouse en présence de citoyennes et citoyens afin que chacune et chacun soient témoins de leurs exploits.

Rendez vous le 8 septembre 2011 à 18h30

Allée Frédéric Mistral Toulouse

Avec le soutien de : Réseau Education Sans Frontières 31 - La Cimade - Ligue des droits de l’Homme Toulouse et Colomiers - REFI M-P ( Réseau Emploi Formation Insertion) - Comité de liaison intercollectifs pour le soutien aux sans papiers (CLIC) : Cercle des Voisins du Centre de Rétention deCornebarrieu— Confédération Syndicale des Familles Haute Garonne - Resf 31 - Sans papiers de Cugnaux - Fonsorbes sans papiers - Tournefeuille sans papiers -...La Maison du Gabon, - le Cri 31 - SOS Racisme Toulouse - A.L.- Aget FSE - CNT Toulouse - UAT - EELV 31 et Midi-Pyrénées - Alters Echos - Collectif anti-OGM 31 - Comité de soutien aux Faucheuses et Faucheurs Volontaires du 31 - Le COUAC - l’Œil du Silence - Brancaleone - Le réseau du coin

[Source : jean-luc ; alternative libertaire Toulouse]