L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Les taux d’immigration en Europe varient de moins de un à près de cinq pour mille (en Irlande : 4,76, le record – battu toutefois par le Luxembourg avec 8,54 pour mille habitants). En France ? 1,48 pour mille. Un taux sensiblement plus faible qu’en Autriche (1,88), au Royaume-Uni (2,17), en Suisse (2,21), en Italie (2,06), en Allemagne (2,19), au Danemark (2,49), au Pays-Bas (2,55), en Norvège (1,71), au Portugal (3,23), et même en Suède (1,66). Seules la Belgique (à 1,22), l’Espagne (à 0,99) et la Finlande (à 0,73 pour mille), enregistrent des taux plus bas. Où l’on vérifie que les politiques racistes n’ont pas forcément besoin d’étrangers pour se monter en épingle.

2 mars 2009, le Migration policy institute – un think tank basé à Washington, et dédié à l’étude des mouvements migratoires à travers le monde – publie ses données mises à jour sur les taux d’immigration recensés dans les pays européens.

Autriche : 1,88/1000

Royaume-Uni : 2,17/1000

Suisse : 2,21/1000

Espagne : 0,99/1000

Italie : 2,06/1000

Allemagne : 2,19/1000

Finlande : 0,73/1000

Danemark : 2,49/1000

République tchèque : 0,97/1000

Belgique : 1,22/1000

France : 1,48/1000

Irlande : 4,76/1000

Luxembourg : 8,54/1000

Pays-Bas : 2,55/1000

Norvège : 1,71/1000

Portugal : 3,23/1000

Suède : 1,66/1000

[Source : MPI]