L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Z est en rétention depuis six jours au centre de rétention de Vincennes.

Par téléphone, il explique la situation au centre de rétention

-Où en est le mouvement ?

- On fait une grève de la faim, on a
commencé hier. On est bien organisés.
Le presse est venue voir hier, mais
je crois que ça n’a rien donné.

-Combien êtes-vous ?

- On est 20, 25 dans mon foyer et 70
dans un autre (il y a trois « foyers »
au CRA de Vincennes)

-Où habitez-vous ?

- Paris. Je suis Algérien, en France
depuis six ans. J’ai 23 ans. Je travaille,
je suis dans le bâtiment.

-Comment avez-vous été arrêté ?

- Je marchais dans la rue, j’ai été
contrôlé. On est traités comme des
chiens.

-C’est-à-dire ?

- Quand tu protestes, ils te frappent. Ils
parlent de tout, mais il y a que des
déguisements. La nourriture est périmée.
On parle de liberté, il y a des maladies
ici. On n’obtient pas les médicaments
qu’il nous faut. J’ai demandé mon
médicament, je fais des crises d’épilespie,
l’imfirmière m’a donné du valium !
Elle m’a dit que c’était pareil, mais
c’est pas vrai, je connais ma maladie
quand même ! On n’a pas assez de
couvertures, il fait froid, il n’y a pas
assez de place dans les chambres. Pour
une chambre de trois, on est cinq, six.
Il y a des hommes qui dorment dans
les couloirs.

Je voudrais que quelqu’un vienne me
voir, mais mes amis sont tous des sanspapiers.
On est bien organisés, on va aller
jusqu’au bout. !


Propos recuillis le 6/01/29007/QSP