L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

COLETTE KALOWSKI : « L’EXPULSION DES SANS-PAPIERS DE LA BOURSE DU TRAVAIL ? CE SERAIT UN CRIME ! » - Une militante de toujours interpelle la CGT.

« Ce que je souhaiterais dire à la CGT ?... J’entends parler d’expulsion par la force...

Car le mois d’août
est là, ce mois d’août où les pires choses semblent devenir possibles en France... Ce ne sont que des
rumeurs sans fondement, je l’espère, je le crois... Déjà au mois de mai, quand j’étais hospitalisée, on disait
qu’il y aurait une expulsion musclée de la Bourse du travail... Mais maintenant, ces rumeurs deviennent
insistantes. Alors les responsables de la CGT, ils doivent préciser leur position publiquement, faire une
déclaration publique, parler clairement, dire une fois pour toutes ce qu’il en est.
« Car... et si c’était vrai ?... Eh bien, si c’était vrai, alors voilà ce que je veux leur dire...

« Mes chers amis, ne vous laissez pas emporter par des considérations du moment, osez penser autrement.
Ayez le courage, l’intelligence de penser sur le long terme. Ce qui aujourd’hui peut sembler normal,
ce normal-là, il faut l’envisager aussi du point de vue que ça peut être un effet de la morale dominante,
la morale du vainqueur.

« Ce n’est pas un acte d’arrogance envers vous, de ma part, c’est en toute humilité que je le dis. Mais j’ai
déjà vécu des choses comme cela, toutes proportions gardées. J’ai déjà vécu quelque chose de semblable
et je l’ai vu vivre par les autres. Dans les deux camps.
« Le normal d’aujourd’hui, la morale d’aujourd’hui, est-ce que cela va contre le sentiment d’humanité,
contre la solidarité coûte que coûte avec les infortunés de l’histoire, ou non ?...

Voilà la question qu’il faut
se poser.

« Car, ce normal-là risque d’être jugé, demain, comme un crime, quand une autre morale, la morale de
l’histoire, aura pris le dessus, se sera fait jour comme cela arrive, tôt ou tard.

« Comment faire le départ, alors, aux yeux de l’historien de demain, entre l’expulsion des sans-papiers
de la Bourse et la politique d’expulsion de ce gouvernement, quand il ne s’agira plus de juger des faits
particuliers, des détails isolés, mais de se placer d’un point de vue général, et d’essayer de dégager le
sens d’ensemble de ces années où nous vivons maintenant ?... Car c’est de cela, de l’histoire que l’on fait,
qu’il s’agit.

« Pour cette raison, avant toute autre raison, la CGT ne peut pas, ne doit pas expulser les sans-papiers qui
occupent la Bourse du travail. Ce serait un crime. Un crime de toute manière, et en dépit de toutes les fautes
qu’elle peut leur reprocher, et qui sont toujours possibles, et même en quelque sorte inévitables, dans
un tel mouvement. »

[suite en page 2 du pdf]

__

Télécharger le document au format pdf (A3) :

PDF - 184.7 ko
Bourse Occupée n°5
Le journal de La Bourse du Travail Occupée • Numéro 5

MANIFESTATION • SAMEDI 23 AOÛT • DOUZIÈME ANNIVERSAIRE DE SAINT-BERNARD

Deux tracts au format pdf à télécharger et à imprimer :

A4 :

PDF - 34 ko
Manifestation St Bernard
SAMEDI 23 AOÛT • DOUZIÈME ANNIVERSAIRE DE SAINT-BERNARD • TRACT A4

A3 :

PDF - 34.2 ko
Manifestation St Bernard
SAMEDI 23 AOÛT • DOUZIÈME ANNIVERSAIRE DE SAINT-BERNARD • TRACT A3