L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Un deuxième centre de rétention ouvrira « début mars » au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) avec une capacité de 60 places, puis 120 places à terme, ont annoncé mardi le président du tribunal de Meaux et le procureur de la République. Le deuxième centre de rétention du Mesnil-Amelot, proche de l’aéroport parisien de Roissy, « ouvrira début mars » avec dans un premier temps « 60 places » qui seront complétées par « 60 autres places au cours de l’été », pour un « total de 120 places », a expliqué à l’AFP le président du tribunal de grande instance de Meaux, Benoit Rault, en marge de l’audience de rentrée du tribunal. Selon le ministère de l’Immigration, interrogé par l’AFP, ce centre ouvrira « au printemps 2010 ». Le premier centre de rétention du Mesnil-Amelot compte actuellement 140 places. Un troisième centre de rétention, situé à proximité des deux autres, avec une capacité de 120 places, pourra emprisonner les
familles et devrait ouvrir « en septembre-octobre », a précisé M. Rault. Le procureur de la République de Meaux, Christian Girard, a précisé à l’AFP « souhaiter » que ce troisième centre ne soit ouvert « qu’après la mise à disposition des deux salles d’audience qui ne sont pas encore construites ». La Cimade (Centre œcuménique d’entraide), qui intervient au Mesnil-Amelot, « s’oppose » à cette ouverture et annonce « lancer d’ici la fin de la semaine » une campagne aux côtés d’une « dizaine d’associations » pour « faire réagir élus et citoyens ». Le deuxième et troisième centres ne font « en réalité qu’une seule enceinte », avec une « seule entrée » et « 240 places au total », ce qui « ne respecte pas les règles qui autorisent 140 places maximum pour un centre de rétention », rappelle Damien Nantes de la Cimade. Cet « hyper centre de rétention » est « très symbolique » d’une politique « extrêmement répressive depuis 2003 », dans un "univers carcéral
déshumanisé« , a poursuivi M. Nantes, avant d’assurer que »sa construction a coûté 50 millions d’euros". La France compte 26 CRA d’une capacité de 1.659 places appelées à passer à 2.058 places en 2010.

[Source : AFP]