L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Il est retourné au CRA du Mesnil Amelot

Ibrahim n’est pas parti aujourd’hui

Nous étions une quarantaine ce matin à Roissy, pour informer les passagers du vol pour Istanbul. Accueil plutôt bienveillant des passagers, dont certains nous tenaient ensuite au courant par leur portable de ce qui se passait en salle d’embarquement, et /ou se sont adressé à l’équipage. Certains passagers etaient deja informé par les listes RESF ! Le commandant de bord (MERCI) a refusé d’embarquer Ibrahim qui est donc retourné au centre de rétention. Apres confirmation de l’information, nous nous dirigeons avec la presse vers le CRA du Mesnil pour essayer de voir Ibrahim et lui insuffler un peu de courage

De loin et au téléphone il a adressé ses remerciements à tous ceux qui se battent pour lui, pour ceux qui étaient présents ce matin et aussi pour ceux qui ont oeuvré d’une autre façon.....
« Je vous aime », a-t-il crié de derrière les grilles du centre de rétention, au milieu des gendarmes, sous un ciel gris... Son moral a l’air bon.
La famille souhaite transmettre ses remerciements les plus chaleureux également.

La bataille continue ! Ibrahim ne doit pas partir

Sa vie est en danger en Turquie ! Il y a 3 vols par jour pour Istanbul et les policiers lui ont bien fait comprendre : « on a pas eu de chance aujourd’hui mais on t’embarquera un autre jour ».

Pour cela il faut continuer a solliciter les autorités
Voici les numéros de fax de la préf. du 77 :

- service éloignement : 01 64 71 79 20

- préfet : 01 64 37 10 35

- ministère

Directeur cabinet mr Coudert

Standart 01 77 72 61 00

Fax secrétariat Hortefeux : 01 55 55 49 20


NOUS COMPTONS SUR VOUS Vendredi 2 à 8H TERMINAL E POUR TENTER D’EMPECHER SON DEPART

Le Réseau Education Sans Frontières 77 (RESF) communique :

Ibrahim Arpaci, un jeune kurde de 21 ans, étudiant dans un LEP de Thorigny (77), en grave danger dans son pays d’ origine, risque d’être expulsé vers la Turquie.

Il a été arrêté Vendredi 28 octobre devant son lycée, emmené au commissariat de Chessy (77) puis au centre de rétention du Mesnil-Amelot (77). Son seul tort est de vouloir vivre en paix loin des violences anti-kurdes qui frappent son pays. Sa demande de régularisation a été rejeté par les différents juges et tribunaux.
Il souhaite vivre avec ses oncles et tantes et poursuivre ses études au lycee Perdonnet de Thorigny sur Marne, celà lui permettant d’acquérir un diplome qualifiant « climatisation et métier de l’électricité ». Il a par ailleurs déjà l’assurance de pouvoir travailler dans cette branche.
Mercredi 31, Ibrahim a été présenté en appel devant le JLD puis au TA de Melun : les deux requêtes ont été rejetées et une place dans un avion en partance pour Istanbul est d’ores et déjà retenue pour Ibrahim le vendredi 2 novembre a 10 h 05 !!

Si il est expulsé il risque l’emprisonnement (il n’a pas fait son service militaire) et de subir des violences (il appartient a la minorité kurde)

Le réseau éducation sans frontières, comme il le fait pour d’autres, soutien Ibrahim et dénonce cette situation dramatique et inacceptable. Ibrahim doit sortir du centre de rétention et retrouver sa famille pour poursuivre dans la sérénité ses études. C’est pourquoi nous demandons sa libération et l’abrogation de l’Obligation à Quitter le Territoire qui lui a été remis.

La place des jeunes n’est pas en rétention laissez le terminer ses études !

Laissez le vivre en paix ! Laissez-lui un avenir ! Pour Ibrahim comme pour les autres jeunes scolarisés nous demandons la régularisation

contact sur ce dossier :

- Catherine Jouanneau 06 71 72 93 11 ;

- Brigitte Cerf 06 87 45 43 83

HNS-info