L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Vous vous souvenez ? Il y a un an naquit le Cercle de Silence – Paris Conseil d’Etat, une forme d’aveu
que, face au traitement inhumain infligé en notre nom par les autorités aux étrangers sans titre de
séjour, aucun mot ne peut être assez fort pour exprimer notre indignation.

Un an déjà, hélas, que les cercles de silence appellent à la conscience de ceux qui font les lois, de
ceux qui les appliquent et de ceux au nom de qui elles sont faites. Aujourd’hui, plus de 110 villes en
France, une heure par mois, s’inscrivent dans cette démarche.

Qui peut encore se voiler la face ?
La politique des quotas, machine à produire des « sans papiers », bat son plein avec son cortège
d’enfermements et d’expulsions. Des personnes ayant résidé et travaillé pendant des décennies en France
peuvent être contraintes de quitter le territoire. Des migrants persécutés dans leur pays d’origine sont
renvoyés. La police va même jusqu’à traquer les personnes sans titre de séjour dans les rares lieux où
elles peuvent encore trouver un refuge. Ceux qui viennent à leur secours, pour répondre à leurs besoins
alimentaires, sanitaires, (etc.) sont de plus en plus souvent en proie à des arrestations policières…

Cela ne peut plus durer. Nous ne pouvons pas en pleine conscience accepter cette politique qui se fait en
notre nom !

Nous vous invitons à nous rejoindre
Vendredi 20 mars de 18h30 à 19h30
Place du Palais Royal
devant le Conseil d’Etat

Contacts presse :
Josette Gazzaniga - 06 23 70 91 21
Marie-Odile Mougin - 06 70 36 60 23

Pour retrouver notamment une cartographie des cercles de silence en France, aller sur :
http://cercledesilence.info