Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Depuis plusieurs mois, un ancien garage du 11e est squatté par le collectif Candybox. Alors que les squatteurs ont remis en état le local – et y organisent des activités sympathiques, comme un garage de Vélorution qu’on a pu voir ces jours-ci –, ils sont menacés d’expulsion rapide par la Préfecture, au prétexte que la vetusté du bâtiment mettrait en danger ses occupants. Ceux-ci espèrent plutôt voir aboutir l’officialisation de leur occupation de ce bâtiment qui appartient à la Mairie... Mais ils ont grand besoin de soutien contre les menaces de la Préfecture.

Bonjour à tous !

Comme vous le savez peut être déjà, notre collectif occupe depuis quelques mois un garage en friche situé dans le 11e arrondissement.

Nous sommes en cours de réhabilitation du bâtiment et de mise en place de nos activités artistiques et sociales en lien avec le quartier Saint Bernard.

Notre objectif est d’officialiser notre occupation légitime mais sans droit ni titre en signant une convention d’occupation temporaire avec la Mairie de Paris, propriétaire du bien immobilier, nous permettant de rester jusqu’au début des futurs travaux. Le dialogue est déjà engagé et des élus nous apportent leur soutien (encore merci à eux !).

Depuis vendredi dernier, nous sommes menacés d’expulsion imminente par la Préfecture de Police, prétextant la vétusté du bâtiment et la mise en danger des occupants.

Nous estimons cet arrêté particulièrement hypocrite puisque le bâtiment est à l’abandon depuis sept ans et que, justement, nous entretenons, observons et réhabilitons le bâtiment. De plus, étant dans la précarité pour nombre d’entre nous, nous expulser nous mettrait d’autant plus en « danger ».

Nous pensons donc que cet arrêté vise uniquement à nous expulser dans l’urgence et sans procédure.

Nous vous encourageons donc à diffuser l’information et signer notre pétition.

Bien à vous !

Le collectif CandyBox