Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Les infos du jour.

Grosse bataille de chiffres. Une banderolle lyonnaise répond : « Pas la peine de compter, on est tous là ! »

L’impression qui en ressort, à Nice comme à Paris, c’est que la foule – si difficile à compter – n’est en tout cas pas négligeable, pour une mobilisation générale un jour de vacances nationales (fait sans précédent).

Au thermomètre, on ne voit pas tant la température baisser.

Signifiant, le fait que les CRS aient forcé les manifestants à retirer leurs auto-collants et autres insignes politiques lors de la dispersion : il s’agit de réduire la « visibilité » du mouvement. D’où la pluie de commentaires sur la réduction de l’affluence.

En fin de journée, tout le monde a compris que « ce n’est qu’un début, continuons le combat ».

9h23 • La bataille du jour est celle de la communication : le gouvernement multiplie les déclarations pour expliquer que la mobilisation n’est plus nécessaire, la loi ayant été définitivement adoptée par l’Assemblée. Les syndicats, au contraire, estiment que rien n’est terminé et appellent à la mobilisation.

9h26 • Invité de LCI, François Chérèque a estimé qu’il n’y avait « pas de défaite dans le conflit des retraites », et dénoncé « l’instrumentalisation » de ses propos de lundi soir. Invité de « Mots croisés » sur France 2, il y avait proposé le principe d’une négociation sur l’emploi des jeunes et des seniors. Laurence Paristot, également présente sur le plateau, avait accepté. François Fillon avait salué le principe de cette rencontre, jugée à droite comme un signe que la mobilisation n’était plus nécessaire. Pour le leader la CFDT, « la perte de confiance avec le gouvernement est tellement importante qu’on n’en est pas à reprendre le dialogue sur ce sujet ».

9h29 • Bernard Thibault était, lui, sur France 3 hier soir. Il a expliqué que les manifestants seraient de nouveau « des centaines de milliers » dans les rues, et assuré que le mouvement n’allait « pas s’arrêter » malgré le vote de la loi, mercredi, par les députés.

9h30 • Selon un sondage CSA pour Le Parisien, 65% des Français soutiennent cette journée d’action, la septième depuis le début du mouvement. Un chiffre en recul par rapport aux précédentes journées. Le 19 octobre, les sondés étaient 71% à soutenir les manifestants. Le soutien reste toutefois majoritaire. En outre, 71% des personnes interrogées disent que les précédentes journées n’ont pas eu un impact important sur leur vie quotidienne.

9h37 • 270 cortèges sont prévus aujourd’hui. Bernard Thibault a promis que « plusieurs millions de personnes » seraient à nouveau au rendez-vous.

9h47 • À la Réunion, décalage horaire oblige, les manifestations sont en train de se terminer avec beaucoup de monde et une dans bonne ambiance. Environ 4000 personnes à St Denis, en forte hausse par rapport à mardi dernier.

09h51 • Les centres Tolbiac et Saint-Charles de Paris 1-Sorbonne sont bloqués aujourd’hui. Les enseignants appelant eux-même de leur côté à une journée « Fac morte », de nombreuses AG vont avoir lieu aujourd’hui

9h58 • À Nantes, le cortège partira à 14h du CHU.

• Vous pouvez trouver les heures et les lieux des manifestations sur le site de la CFDT http://www.cfdt.fr/rewrite/article/29841/les-actualites/mobilisations/2010/28-octobre-2010/la-carte-des-mobilisations-cfdt-pour-le-28-octobre-2010.htm?idRubrique=9519

10h Ou : www.cgt.fr Regardez sur la carte !!!

10h03 • Pour Bordeaux c’est Place de la Victoire à 11h (sources : CGT, Sniupp)

10h06 • Moins enthousiaste que Bernard Thibault, le patron de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, a estimé sur France 2 qu’il « ne s’attendait pas à battre des records » de mobilisation. « Ce que l’on sait c’est qu’il y a un peu de fatigue, et puis c’est les vacances scolaires aussi », a-t-il expliqué,tout en précisant : « ça montre aussi qu’il y a un maintien de la pression » et « que la loi ne passe pas ».

10h07 • 48 vols annulés sur l’aéroport de Nantes Atlantique aujourd’hui...Un record ! www.nantes.aeroport.fr

10h12 • Jean-Claude Mailly (FO) s’est également distancié de Bernard Thibault (CGT) sur la présence de « policiers casseurs » dans les cortèges. « J’ai l’impression que c’est un peu pour faire diversion. Qu’il y ait des policiers en civil dans les manifestations, on le sait tous (...) mais dire que des policiers jouent les casseurs, non il faut arrêter », a-t-il ajouté, rappelant qu’il s’agissait d’un corps de métier « où la syndicalisation est très forte ».

10h13 • Un dépôt de bus a été bloqué dans l’agglomération rennaise selon Ouest-France.

10h17 • De manière générale, les étudiants sont peu mobilisés. Quelques AG sont signalées dans la journée, mais leur journée d’action mardi n’a pas été un franc succès.

10h20 • Les transports sont perturbés aujourd’hui, mais nettement moins que lors des précédentes journées de mobilisation. Vous pouvez consulter les prévisions de trafic SNCF sur http://www.infolignes.com/. Environ 30% des vols sont annulés à l’aéroport parisien de Roissy et 50% à celui d’Orly.

10h22 • Reportage sur les étudiants lillois : http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/10/19/la-difficile-mobilisation-des-etudiants-lillois_1428438_3224.html
10h25

• Pour un point plus complet sur les perturbations dans les transports : http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/10/27/nouvelle-journee-d-action-jeudi-alors-que-la-loi-est-votee_1432127_3224.html

10h27 • Les différents cortèges commencent à s’agglomérer cours Thomas à Lyon. Musique et bonne ambiance.

10h27 • Sur le front politique, Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, juge que le PS n’est « pas très responsable » de continuer à appeler à la mobilisation malgré le vote de la loi. « On est en démocratie, c’est le peuple qui a le dernier mot, et le peuple est représenté en démocratie par les parlementaires : par les députés et par les sénateurs », a-t-il jugé sur Radio Classique.

• « Les étudiants sont peu mobilisés » ? Attendons avant d’en jueger. Dans toute la France ont lieu aujourd’hui des AG (entre 12 et 14h pour la plupart), de nombreux blocages d’universités risquent d’être votés dans la journée.

10h34 • Annick Coupé, porte-parole de « Solidaires », a jugé sur Canal + que « la page de la mobilisation sur les retraites n’était pas tournée », même si elle a admis que « les grèves s’affaiblissent peut-être ». Elle a assuré que « la mobilisation perdure », citant « tout ce qui se passe au quotidien » notamment dans les « collectifs unitaires ». « Si le président de la République et le gouvernement pensent en avoir fini avec la mobilisation, ils se trompent ».

10h38 • « C’est pas Ben Laden qui menace la France aujourd’hui, c’est Sarkozy » Les manifestants de Lyon commencent à faire du bruit

10h40 • Selon la direction de la Poste, 5,33% des postiers sont en grève ce matin, une nette baisse par rapport aux deux journées précédentes du 19 octobre (10,23%) et du 12 octobre (16,53%).

10h40 • À Marseille, des manifestants bloquent une entrée du Palais de la Bourse selon La Provence.

10h43 • Attention, selon Ouest-France, la circulation est bloquée par des manifestants sur le pont de Recouvrance, à Brest.

10h48 • Selon Midi libre, 55% des vols sont annulés sur l ’ensemble du réseau montpellierain.

10h49 • Au Havre,le port était ralenti hier par des débrayages tournants

10h50 • Marc Auray secrétaire de la CGT santé et action sociale estime que la manifestation regroupe moins de monde que les précédentes mais qu’il s’agit d’une bataille au long cours

10h52 • Grosse mobilisation pour la manif toulousaine mais légèrement inférieure aux précédentes manifs. Les étudiants restent peu mobilisés (300 ce qui est ridiculement bas pour Toulouse) mais il y a 500 à 700 lycéens.

10h54 • Les reporters de La Montagne annoncent une mobilisation en baisse à Clermont-Ferrand. Pour les suivre : http://twitter.com/#!/lamontagne_fr

10h55 • Les manifestants de la santé s’opposent à la réforme des retraites mais aussi à la reforme de l’hôpital, « du gaspillage de l’argent de la Sécu ».

11h06 • « Nous sommes mobilisés contre les retraites mais aussi la suppression des primes de nuit et les réquisitions abusives dans les hôpitaux » Tony Breton aide soignant au CHU de Lyon sud. Lui ne se voit pas faire son métier après 55 ans.

11h07 • Le secrétaire général de Force ouvrière (FO) Jean-Claude Mailly a estimé jeudi sur France Info que « la mobilisation laissera des traces », malgré le vote de la loi et en dépit d’une plus faible mobilisation attendue pour cette septième journée de manifestation.

11h10 • Les manifestants commencent à affluer à Lyon. Mais le cortège n’a toujours pas démarré car les organisateurs le trouvaient pas assez important.

11h13 • À Paris, le musée d’art moderne était bloqué en début de matinée par une trentaine de manifestants FO et CGT. Le blocage est prévu jusqu’en milieu de journée.

11h15 • Encore du monde á Marseille

11h18 • Sophie infirmière de 25 ans est venue manifester pendant son jour de repos. Elle s’inquiète de l’évolution de l’accès aux soins et de la volonté des hôpitaux de faire du chiffre au détriment de leur mission de service public.

11h20 • Des nouvelles de la mobilisation étudiante : 5 universités perturbées selon le ministère, 6 selon les syndicats. Paris-1 Tolbiac, Paris-8, Paris-10, Caen, Reims et Montpellier-3. Il faut rappeler que 2/3 des universités sont en vacances cette semaine.

11h22 • État du traffic aérien à Lyon St Exupéry : beaucoup de vols annulés en début de matinée, selon leur site : http://www.lyonaeroports.com/fre/Accueil/Formalites-Informations-Pratiques/Infos-vols-en-temps-reel

11h25 • Les slogans à Lyon : « les privilégiés, c’est pas les salariés, c’est le MEDEF et l’Élysée », « les jeunes dans la misère, les salaries dans la galère, on n’en veut pas »

11h26 • Le site Slate.fr consacre un long article à la question de la présence de policiers en civl dans les cortèges.

11h27 • Les cortèges se mettent doucement en branle à Lyon.

11h28 • Des CRS bloquent la rue de la permanence de Brice #hortefeux #Clermont #28oct http://plixi.com/p/53340776 [via Twitter]

11h30 • Dans sa rubrique « Comment is free », le quotidien britannique The Guardian publie un article intitulé « La révolution réactionnaire française ». Dans ce commentaire, Dominique Moisi estime que « dans leurs manifestations contre les réformes de Sarkozy, les Français utilisent une fois encore des moyens révolutionnaires pour exprimer un extrême conservatisme ». http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2010/oct/28/french-reactionary-revolution

11h30 • Christine Lagarde, ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi, s’est félicitée jeudi matin sur France Inter du vote de la loi pour la réforme des retraites. « C’est une bonne chose pour notre économie et pour l’équilibre de nos finances. C’est une bonne chose pour la retraite, pour sa pérennité et sa longévité », a-t-elle commenté.

11h31 • À l’Université Paris XIII Villetaneuse, l’UNEF vient de faire voter en AG le non-blocage de la fac. Après le discours des dirigeants Unef de la fac, les pro-blocages n’ont pas réussi à retourner l’assemblée.

11h32 • Le MEDEF a salué le principe de négociations entre partenaires sociaux sur l’emploi des jeunes et des séniors. Mais, dans Paris-Match, Laurence Parisot assure que les entreprises n’en sont pas responsables. Plus de détails sur notre blog « Contes Publics » http://bercy.blog.lemonde.fr/2010/10/28/chomage-de-jeunes-pas-de-responsabilite-des-entreprises-selon-mme-parisot/

11h32 • À Lyon : Audrey, 30 ans, éducatrice, a hésité à venir manifester car « cela commence à être difficile financièrement ». Mais elle voulait poursuivre la mobilisation pour faire comprendre au gouvernement le « mécontentement général ».

11h35 • Le leader de la CGT, Bernard Thibault, a rappelé sur Europe1 ce matin qu’une loi ne peut mettre fin à la mobilisation et a dit refuser une sortie de crise par de simples « discussions » sur l’emploi. « Ce mouvement reste très majoritaire », a-t-il estimé.

11h36 • Des nouvelles de la fac de Montpellier III : l’AG se déroule en ce moment même. Un petit millier d’étudiant y sont présent, les votes pour la poursuite ou non du blocage et ses modalités se feront vers 14h.

11h37 • Il y a très peu de lycéens dans le cortège havrais.

11h37 • À Lyon, les cortèges sont calmes. Peu d’étudiants, presque pas de lycéens.

11h39 • Les étudiants sont également peu nombreux au Havre.

11h39 • Benoît Hamon a déclaré sur RMC que « l’objectif » du mouvement social était d’obtenir que « le gouvernement ne promulgue pas » la loi sur les retraites, rebaptisée « loi Medef » par le porte-parole du Parti socialiste. Il a, par ailleurs, estimé que « la réponse policière aux jeunes a été disproportionnée ».

11h41 • Les salariés de la raffinerie de LyondellBasell à Berre (Bouches-du-Rhône) ont décidé de dégager le dépôt qu’ils bloquaient depuis le 12 octobre et de permettre ainsi les expéditions de produits finis. Le déblocage a été voté par 90% des salariés concernés, au vu de la reprise du travail sur les autres sites.

11h42 • Au Havre, le Port Autonome et les Dockers sont très présents. Ils sont en tête de cortège et jettent des œufs sur les vitres des bureaux qu’ils croisent sur le tracé de la manifestation.

11h45 • Dans un communiqué diffusé jeudi, Jean-Michel Baylet, le président du Parti radical de gauche dénonce « un vote au forceps de la ’réforme’ des retraites », alors même qu’était annoncée une nouvelle hausse du chômage, en particulier des seniors.

11h46 • Carcassonne : 3 500 manifestants selon les syndicats, 3 300 selon Midi Libre,

11h49 • Au Havre, les premiers chiffres sont de 40000 manifestants pour la CGT, contre 6500 pour la police.

11h53 • Béziers : 1 750 manifestants (estimation Midi Libre), soit deux fois moins que lors de la dernière mobilisation, ont défilé ce jeudi matin à Béziers contre la réforme des retraites. Sète : pour le 7e rassemblement contre la réforme des retraites, 400 personnes environ défilent ce matin dans les rues de Sète.

11h56 • Selon les estimations du Télégramme de Brest, 6000 personnes manifestent dans le port breton.

11h57 • Il y a de nombreuses actions ponctuelles un peu partout en France...

11h59 • Selon un reportage vidéo de BFM, si la grève continue aujourd’hui sur le site de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne), la lassitude et le découragement semblent s’installer sur le piquet de grève.

12h01 • Selon l’Est Républicain, on compte 3500 manifestants à Belfort.

12h04 • Sur les pancartes : « métro, boulot, tombeau ».

12h12 • À Lorient, plusieurs milliers de manifestants dans les rues
Selon la police, ils sont 5 500. Selon les syndicats, bien plus. 15 000,

12h21 • Selon les syndicats, 15 000 manifestants ont pris part à la manifestation contre la réforme des retraites ce matin à Angoulême. Ils étaient 4000, dont 60 lycéens, selon la police.

12h28 • La direction de la SNCF a recensé 16,8% de grévistes et la CGT 26,5%, des chiffres en recul par rapport aux précédentes journées interprofessionnelles.

12h37 • À Lyon, le cortège est toujours très calme. Les CRS sont particulièrement discrets.

12h47 • À Toulouse, on compte 120000 personnes selon les syndicats, 15000 selon la police.

12h49 • D’après l’AFP : 11H55 - Bercy dans le noir - Les ministères de l’Économie et du Budget ont subi une coupure d’électricité d’une heure ce matin sur le site de Bercy. Les responsables vont porter plainte pour « acte de malveillance », soulignant la concomitance avec la journée de grèves

12h51 • La direction de la SNCF a recensé 16,8% de grévistes et la CGT 26,5%, des chiffres en recul par rapport aux précédentes journées interprofessionnelles.

12h52 • Les étudiants, dans la tête du cortège, franchissent le pont de la Guillotière qui mène à la place Bellecour à Lyon. Sur une banderole : « On est tous des casseurs de cette société ».

• Carte des manifestations, mise à jour tout au long de la journée : http://www.lemonde.fr/politique/infographie/2010/10/28/la-carte-des-manifestations-du-28-octobre_1432320_823448.html

12h54 • À Roanne (Loire), la rocade est bloquée par les manifestants, et le sera jusqu’à 15h. Cela engendre de grosses difficultés de circulation (Source : Le Progrès)

12h54 • À Orléans, 18.000 selon les syndicats. 3.600 selon la police (civils, uniformes, casseurs.. ;), soit 9 à 10.000.

12h55 • 198.000 manifestants en France à mi-journée, en « nette baisse », annonce le ministère de l’intérieur.

12h56 • Il y avait 340000 manifestants à la mi-journée le 16 octobre, selon l’intérieur.

12h59 • Jacques Voisin, président de la CFTC, s’est dit « dubitatif sur le succès » de la mobilisation aujoud’hui et a formulé l’espoir que le rendez-vous du 6 novembre « permette de faire bouger » tous les opposants à la réforme. Interrogé par la presse sur sa crainte de voir une mobilisation en retrait, M. Voisin a répondu « oui effectivement ». « Je suis dubitatif sur le succès de la manifestation. On sera moins nombreux », a-t-il indiqué avant le départ du cortège parisien.

13h03 • À Clermont-Ferrand. Résumé des chiffres : 25 000 selon syndicats, 7000 selon police, 8000 selon la Montagne.

13h04 • À Lyon, 32000 manifestants selon les syndicats, indique Le Progrès de Lyon.

13h04
http://www.estrepublicain.fr/fr/fil-info/info/4049452-Vesoul-les-entrees-de-PSA-bloquees-ce-matin

13h04 • À Lyon, la première estimation des syndicalistes fait état de 32 000 manifestants (contre 36 000 le 19 octobre). Manifestation qui se déroule dans le calme.

13h06 • À Saint-Etienne, les éboueurs sont en grève depuis le 12 octobre : les poubelles commencent à sérieusement s’accumuler sur les trottoirs et les places de la ville. Quelques disparités selon les quartiers.

13h07 • Des centaines de manifestants sont déjà réunis place de la République à Paris pour la manifestation qui a débuté à 13h.

13h10 • À Saint-Étienne, au niveau du trafic ferroviaire, toujours aucun TGV au départ ou à l’arrivée de Saint-Étienne depuis le 12 octobre. En ce qui concerne les TER, 1/4 en circulation depuis le début du conflit (indépendamment du nombre de grévistes).

13h11 • Les lycéens et étudiants sont présents à la manifestation de Paris, en petit nombre pour le moment.

13h12 • Les cheminots arrivent sur la place Bellecour à Lyon, munis de fumigènes, pour leur 17e jour de mobilisation.

13h15 • Cinq à six facs sont perturbées, sans blocage total. La participation des étudiants dans les cortèges n’est pas relevée par la presse locale.

LeMonde.fr :
• Carte des mobilisations, en version gratuite. Le lien précédent menait vers l’édition abonnés du site : http://www.lemonde.fr/politique/infographie/2010/10/28/la-carte-des-manifestations-du-28-octobre_1432320_823448.html

13h19 • À Belfort les bus sont à nouveau bloqués, plus de transport en commun.

13h22 • Quelques chiffres de la CGT : 11000 manifestants à Angers, 40000 à Rouen, 25000 à Tarbes, 32000 à Limoges, 16000 à Alès.

13h23 • 18000 manifestants à Caen selon Ouest France.

13h25 • Lyon : la police compte 11000 manifestants. Les syndicats donnaient 32000 un peu plus tôt.

13h26 • Actions originales : opération escargot en vélo vers St-Nazaire (http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Les-salaries-de-la-raffinerie-de-Donges-a-velo-vers-Saint-Nazaire.-_42314-1567401-pere-pdl_filDMA.Htm) et concert de casseroles à Nantes (http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-a-Nantes-concert-de-casseroles-contre-la-reforme-des-retraites_42314-1566701-pere-pdl_filDMA.Htm)

13h26 • Thierry Debard, secrétaire général de la CGT cheminots de la région Lyon, appelle à poursuivre les actions et manifestations pour éviter l’application de la loi : « le gouvernement ne va pas pouvoir continuer à faire la sourde-oreille. »

13h28 • Le cortège parisien a démarré.

13h31 • À Bordeaux, manifestation soutenue, mais regards maussades. La tristesse est palpable et les chants entonnés ont un air de marche funèbre.

13h32 • Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, estime que la mobilisation de jeudi sur les retraites est « inférieure » aux précédentes journées mais toujours de « grande ampleur » et « impressionnante » compte tenu que la loi est votée.

13h33 • Le cortège parisien s’est mis en branle. Des milliers de manifestants commencent à remonter le bd Saint Martin.

13h34 • Selon le ministère de la fonction publique, on compte 4,06% de fonctionnaires d’État en grève à la mi-journée.

13h36 • Selon Ouest France, ils sont désormais 3000 à Laval à marcher vers la Préfecture.

13h39 • À Rennes, le cortège s’est mis en marche après s’être regroupé au carrefour janvier/saint-hélier, on apprend aussi que sur les 14 stations services, 6 ont été réapprovisionné.

13h50 • Pour la fédération syndicale unitaire (FSU), les syndicats ont « toute légitimité à continuer la bagarre sur les retraites ».

13h57 • Moins de monde à Orléans mais une détermination intacte si on en juge par les slogans, les échanges et les soutiens des passants.

14h • À Marseille, comme toujours, les écarts de chiffres sont spectaculaires : 150000 manifestants selon les syndicats, 12000 selon la police. Dans les deux cas, la mobilisation recule. Le 19 octobre, on comptait 23000 à 240000 manifestants.

• Les salariés de la raffinerie de Total Feyzin, en grève, sont présents et satisfaits de l’ampleur du mouvement pour une période de vacances. Ils voulaient proposer à Ségolène Royal, présente en queue de cortège, de venir au piquet de grève demain, mais n’ont pas pu l’approcher.

14h01 • Selon un sondage CSA pour Le Parisien, 65% des Français soutiennent cette journée d’action, la septième depuis le début du mouvement. Un chiffre en recul par rapport aux précédentes journées. Le 19 octobre, les sondés étaient 71% à soutenir les manifestants. Le soutien reste toutefois majoritaire. En outre, 71% des personnes interrogées disent que les précédentes journées n’ont pas eu un impact important sur leur vie quotidienne.

14h02 • À Lyon, les manifestants commencent à quitter la place Bellecour. La manifestation sera restée pacifique.

14h09 • Le théâtre du soleil anime la manifestation parisienne

14h11 • Quelques slogans de la manif parisienne : « Sarkozy au karcher qui sème la misère, qui sème la colère », « Assemblée, sénat, ta loi on n’en veut pas. Ce n’est que le début, le combat continue »

14h13 • Selon une première estimation, la police compte 13000 manifestants à Paris, un chiffre « en nette baisse » par rapport à la dernière manifestation.

14h14 • Bordeaux : de 20000 à 50000 manifestants, selon les sources.

14h15 • À Rouen, 40000 manifestants selon les syndicats, en baisse mais cela reste important pour la ville ; une partie de la manif s’est dirigée vers le MEDEF protégé par les gendarmes mobiles.

14h18 • La Cgt RATP appelle à un petit pique-nique le 3 novembre devant le Medef.

14h18 • Pour le président de la CFE-CGC, Bernard Van Crayenest, malgré le vote de la réforme des retraites, « la page n’est pas tournée ». Il assure que « sur le fond du dossier », il est « toujours aussi combatif ».

14h31 • À Poitiers, 20000 manifestants selon les syndicats, 5000 selon la police.

14h33 • Ce matin opération péage gratuit à l’entrée de Grenoble... peu de manifestants mais bon accueil des automobilistes

14h37 • La manifestation se poursuit à Paris, avec des milliers de participants, sous le soleil et en musique : zouk, Piaf, tout est bon pour scander les slogans.

14h38 • Pénuries d’essence ? http://www.carbu.fr/stationsvides_v2.html

14h43 • Il reste 4 raffineries bloquées, cinq des six du groupe Total ont vu leur personnel réquisitionné. La raffinerie de LyondellBasel (Bouches-du-Rhône) a voté la fin du blocage. 58 pétroliers sont bloqués au large de Marseille, jeudi 28 octobre.

14h47 • La présence des CRS se fait discrète autour du cortège parisien qui défile paisiblement.

15h20 • Légère baisse de la mobilisation, mais satisfaction tout de même pour les syndicats. Entre 4 000 et 5 000 personnes sont descendues dans les rues des Alpes du Sud, pour contester la réforme des retraites (http://alpesdusud.alpes1.com/infos/infos-locales)

15h34 • À Saint-Nazaire, un cortège était prévu à 14h30.

15h35 • M. Coissac, 50 ans, conducteur de métro et représentant syndical CGT métro RER, est en grève depuis le 12 septembre. Plus d’un mois sans salaire : « on se débrouille ». « Le vote de la loi ne change rien », elle peut ne pas être appliquée comme le CPE. « Le gouvernement va être obligé à un moment d’écouter les gens sinon ce sera la grosse raclée en 2012 ».

15h39 • À Lyon, des banderoles : « Pas la peine de compter, on est tous là ».

15h39 • À Nice il y a semble-t-il beaucoup de monde encore dans la rue.

15h40 • De Saint-Augustin, on ne voit toujours pas la fin du cortège parisien.

15h45 • À Toulouse pas mal de monde (beaucoup, beaucoup plus qu’un Stadium qui se vide... alors les chiffres de Préfecture !), cependant pas beaucoup de lycéens ou d’étudiants. Le gros des troupes, c’est plutôt la CGT.

15h49 • L’ensemble des partis de gauche se trouve dans les cortèges. À commencer par le PS, dans le cortège parisien.

15h50 • Selon la CGT, 170 000 personnes manifestent dans les rues de paris, soit une nette baisse par rapport au 19 octobre, où le syndicat parlait de 330 000 personnes.

15h50 • Le cortège est nettement moins important à Montbéliard que POUR les précédentes manifestations.

15h56 • Slogan : « c’est plus le patronat qui fait la loi. La vraie démocratie, elle est ici ».

16h03 • Je travaille dans un bureau sur les boulevards à Paris, la tête de la manifestation est passée à 13h45 et à l’heure qu’il est (15h52) le cortège passe toujours..... Il y a du monde c’est indéniable !!

16h13 • Sur une pancarte à Toulouse : « Voulez-vous que de vieux croutons s’occupent de vos jeunes lardons ».

16h13 • La police annonce 31 000 manifestants à Paris, contre 67 000 le 19 octobre.

16h18 • À la Réunion, Nous étions, comme indiqué précédemment entre 2200 et 4000 sur Saint Denis, et entre 1700 et 2000 sur sur saint Pierre (chiffres préfecture et intersyndicale : http://www.linfo.re/-Societe-/3900-manifestants-a-la-Reunion-selon-la-Prefecture)

16h21 • Près de 10 000 manifestants dans les rues de Perpignan ce matin.

16h22 • À Nice, la police a compté 4700 manifestants aujourd’hui (contre 5250 le 19). La décrue n’est donc pas spectaculaire dans cette ville.

16h24 • Strasbourg : la manifestation n’a attiré qu’un peu moins de 5000 personnes - L’Alsace - #28oct #retraites http://bit.ly/dkLe8q [via Twitter]

16h28 • Deux journalistes du Monde présents dans la manifestation évoquent « un petit millier de jeunes » dans le cortège, réunis derrière les bannières communes de l’UNEF, l’UNL et la Fidl. Ils se disent aussi frappés par l’importance des militants CGT dans le cortège.

16h30 • Quelques autres chiffres : à Nice, 4700 personnes (police) contre 5900 (syndicats), à Rouen, 9500 (police) contre 40000 (syndicats), à Dieppe (Seine-Maritime) de 2.700 à 4.500. Selon les organisateurs (la police n’a pas fourni de chiffres), les manifestants étaient 25.000 à Caen (Calvados), 1.100 à Lisieux (Calvados), 1.400 à Pont-Audemer, Louviers et Vernon (Eure), 2.500 à Saint-Lô, 1.200 à Coutances (Manche) et 3.000 à Alençon

16h30 • Agitation devant le Printemps entre manifestants et CRS qui gardent le magasin : juste des huées des manifestants pour le moment. les magasins sont particulièrement sécurises.

16h31 • À Pau, on compte 8600 personnes (police) à 14000 (syndicats). A Rennes, 9500 (police) contre 25000 (syndicats), à Agen 2700 à 4400 personnes.

16h31 • Pairs : on ne voit toujours pas la fin du cortège parisien a hauteur des grands magasins.

16h32 • Dans le Nord, on compte 1400 personnes à Lens pour la police, 2500 pour les syndicats. À Valenciennes et à Calais, la police recense 2500 et 2000 personnes. On n’a pas encore les chiffres syndicaux pour ces deux villes.

16h32 • Et Lannion entre 3000 et 6000 personnes

16h32 • À Poitiers, toujours beaucoup de monde. (7000 personnes pour Centre Presse). Pour une nième manif tenues pendant les vacances, c’est pas mal.

16h33 • On a signalé de brèves altercations à Saint-Étienne après que les manifestants aient tenté de pénétrer dans la préfecture. Aucun autre incident n’est signalé pour le moment.

16h35 • À Paris, la tension entre manifestants et CRS devant le Printemps est rapidement retombée.

16h35 • À Grenoble, la police annonce 7800 personnes, les syndicats 50000, selon le site Grenews.

16h36 • Au final combien de personnes dans la rue à Paris ? De 31.000 (police) à 170.000 (syndicats).

16h38 • La CGT est en effet très présente et en tête de cortège, en route vers la queue de cortège pour voir les autres syndicats qui étaient bien présents au départ de la manif, à République

16h40 • 300 personnes environ à Châteaudun (2x moins que la semaine dernière) mais peu de lycéen, dû aux vacances.

16h42 • On a compté pour Toulouse entre 15.000 (police) et 120.000 (syndicats) personnes, moins que le 19 octobre (35.000 à 155.000). Idem à Tarbes (entre 6.500 et 25.000, contre 20.000 et 35.000).

• Carte des manifestations avec les chiffres ville par ville, mise à jour toute la journée : http://www.lemonde.fr/politique/infographie/2010/10/28/la-carte-des-manifestations-du-28-octobre_1432320_823448.html

16h56 • À la Toussaint, toutes les académies sont en vacances en même temps, ce qui n’était pas le cas pour le CPE (vacances de Pâques). c’est donc une première d’organiser une manif pendant une période de vacances nationales.

16h56 • Le défile du cortège parisien se poursuit.

17h04 • Le mouvement de 1995 a duré plus longtemps en terme de journées de grève, mais il n’y avait pas eu autant de manifestations (six contre sept pour ce mouvement).

17h08 • Les journalistes du Monde qui remontaient le cortège parisien nous indiquent que les derniers manifestants ont quitté la place de la République, d’où est parti le défilé.

17h13 • D’après mes recherches ce que l’on vit la est exceptionnel en terme de longévité d’un mouvement social avec de tels chiffres en mobilisation. Dites moi si je me trompe mais je ne pense pas

17h14 • En nombre de défilés, c’est probablement un record. En terme de journées de grève 1995 devait être plus important. Quant au nombre des manifestants, il faudra attendre la fin de cette journée pour comparer...

• Étant donné la détermination des opposants à cette réforme (et au gouvernement de manière générale), il n’est pas du tout impossible que l’on assiste à une sorte de « mai rampant » italien (1968-69).

17h15 • Selon des manifestants, les cortèges de l’UNSA, SUD, CFDT, FO, FSU, SUPP... n’étaient pas encore partis de République à 16 heures. Certains commencent seulement à partir.

17h22 • Le cortège CFDT est arrivé à hauteur des Galeries Lafayette à Paris, encore un petit bout de chemin jusqu’à Saint Augustin.

17h32 • Selon le ministère de l’intérieur, il y avait 560.000 manifestants en France, soit « la plus faible participation » depuis septembre.

17h33 • J’ai lu : 17h11 - Paris : Des gaz lacrymo boulevard Haussmann - Le long du boulevard Haussmann, les passants ont les yeux qui pleurent et le nez qui pique. Dans la rédaction de 20minutes.fr aussi… Des gaz lacrymo ont manifestement été lancés.

17h33 • Ce qui tout de même flagrant dans ce cortège parisien et pour en avoir discuter de ci de là, c’est qu’au delà de la réforme des retraites, on sent un énorme ressentiment, presque une certaine haine envers les instances dirigeantes qui semblent perdre toute crédibilité au sein du peuple.... En substance : pourquoi respecter les lois et les réformes quand ceux la même qui les votent semblent les bafouer chaque jour.....

17h35 • 560 000 manifestants c’est déjà 560 000 personnes qui n’approuvent pas la réforme. Ils ne sont pas tous là, certains n’ont pas pu manifester et ce n’est pas pour ça qu’ils sont d’accord avec la réforme.

• La CGT estime qu’il y a eu « près de deux millions de manifestants » en France aujourd’hui. Le 16 octobre, elle estimait la mobilisation à trois millions de personnes.

17h50 • Le privé est aussi représenté avec la CFDT banques, finances, services,...

17h51 • La manifestation du Mans ce matin était visiblement encore très fournie. N’avez-vous pas de chiffre ?

17h51 • Selon Ouest-France, il y avait 8 000 personnes ce matin au Mans.

17h55 • 1995 est le record absolu de nombre de jours de grève depuis 1968. Nous n’avons pas encore le chiffre total des jours non travaillés pour ce mouvement, mais au vu du mode adopté, avec des grèves ciblées et limitées, il ne sera vraisemblablement pas aussi élevé.

17h56 • Chambéry : 3 500 manifestants (police), nous n’avons pas de chiffres syndicaux. À Annecy, 4 000 manifestants selon les syndicats. A l’inverse, nous n’avons pas les chiffres officiels.

17h58 • Des journalistes du monde.fr ont été témoin de scènes où les CRS ont exigé de manifestants qu’ils arrachent leurs autocollants avant de quitter la manifestation. Ce qui est un abus de pouvoir : rien ne vous empêche de vous balader avec un autocollant d’un syndicat sur vos vêtements...

17h58 • À l’île de La Réunion forte mobilisation avec des lycéens (rentrés de vacances lundi) qui ont rejoint les cortèges en grand nombre, bloquent routes et établissements depuis deux jours et sont déterminés à continuer.

17h58 • Ambiance survoltée dans le cortège SUD a Paris qui ne devrait pas tarder à arriver en fin de parcours.

18h06 • Quelques derniers chiffres : à Lille, la manifestation a rassemblé 4 400 personnes selon la préfecture et 10 000 selon les syndicats. À Lens, la police fait état de 1 400 manifestants et les syndicats de 2 500. La police a dénombré 2 500 personnes à Valenciennes et 1 500 à 2 000 à Calais. Au total, on compte dans le Nord-Pas-de-Calais trois fois moins de manifestants que le 16 octobre en moyenne.

18h07 • Les CRS sécurisent la fin de cortège qui arrive aux grands magasins : « c’est la routine. Tout se passe normalement », confie un CRS.

18h17 • Les forces de sécurité en civil sont sur le qui-vive aux abords du cortège parisien.

18h19 • La CGT appelle ce soir à « poursuivre la mobilisation » contre la loi de réforme.

18h23 • Ils se sont réfugiés derrière les CRS, les manifestants hurlent « police, casseurs ».

18h24 • À Paris, l’ambiance s’échauffe.

18h27 • Climat tendu à Paris après que des policiers en civil ont été repérés par les manifestants.

18h29 • La tension ne retombe pas entre manifestants et CRS.

18h31 • La fin de cortège est arrivée place Saint-Augustin. Une minorité reste face aux CRS, l’un des manifestants interpelle un CRS : « on manifeste aussi pour vous, les gars ».

18h36 • 1500 manifestants à Saint-Malo.

[Source : lemonde.fr]