Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Deux jours de retard, pour la publication de ce fil d’infos du Monde, meilleur thermomètre de la situation. Pour des raisons mystérieuses (tenant sûrement à notre incompétence), on n’arrive pas à s’y connecter quotidiennement. Aujourd’hui, on enregistre surtout... la rareté des infos. Le mouvement semble disparaître dans le sable, à tel point qu’il n’est pas interdit de fantasmer un filtrage policier de la circulation d’infos... Ou bien le mouvement se serait soudainement évaporé. C’est possible : une pause avant une reprise, ou une fin honteuse, sans plus de cérémonies, maintenant que le Sénat a voté ? On en saura plus dans les jours qui viennent. Et, à 13h, manif à Paris, place de la République – qui devrait permettre de se faire une idée de la température dans ce creux vacancier... À noter la flambée à La Réunion, où la reprise des cours a déjà eu lieu pour les lycéens – qui sont aussitôt repartis en manifs !

10h07 • Le syndicat étudiant UNEF a appelé à une nouvelle journée de mobilisation pour protester contre la réforme des retraites, alors que le vote définitif de la réforme par le Parlement doit avoir lieu mercredi.

10h08 • L’UNEF prévoit notamment des rassemblements à Paris, Marseille, Bordeaux, Lyon, Toulouse, Lille, Grenoble, Aix-en-Provence, Nice, Reims, Tours, Metz, Perpignan, Douai, Vannes...

10h10 • Le Conseil Général de l’Orne (UMP) a été bloqué par des manifestants ce matin [Ouest France]

10h12 • Les actions prévues par l’UNEf sont détaillées sur son site : il s’agit essentiellement de rassemblements devant les mairies ou les sièges syndicaux.

10h13 • Marseille devrait ouvrir le bal avec un rassemblement devant la mairie à 10h.

10h15 • Sud Étudiants a recensé une vingtaine de « facs en lutte », soit en grève et fermées, soit partiellement bloquées avec installation de barrages filtrants à l’entrée. Mais le ministère de l’enseignement supérieur dément ces chiffres. Lundi, il y avait selon lui une faculté bloquée, à Pau, et une autre perturbée, Rennes II. L’Unef propose une carte avec l’état des lieux de la mobilisation université par université.

10h23 • Les ministres du travail, de l’économie et de la santé se sont relayés dans la matinée pour louer un retour au « dialogue » et assurer qu’il n’y avait « ni gagnant ni perdant » dans le conflit. Christine Lagarde a notamment jugé que le conflit était à un « tournant ».

10h23 • Strasbourg : 7h45 : Blocage furtif des trams + distribution de tracts place de l’Homme de fer. Blocage levé en même temps que l’arrivé de la police

10h24 • À Lille, les bus ont été bloqués au dépôt pendant une bonne heure environ. Personnellement, j’ai dû attendre 50 minutes mon bus alors que, levé tôt, je devais aller distribuer des tracts à mon université ! Un comble !!

10h30 • À Paris, un rassemblement est prévu devant le Sénat à 14h30 à l’appel de l’UNEF.

10h39 • Entre 4 et 7 universités selon les sources, sur 83 au total, étaient bloquées ou perturbées mardi matin.
Selon le ministère de l’enseignement supérieur, l’université de Pau était bloquée et celles de Montpellier-3, de Caen, et de Paris-1 Tolbiac étaient perturbées ou bloquées partiellement.
Selon l’UNEF, 7 universités étaient bloquées : Paris-1 Tolbiac, Paris-10, Paris-13, Amiens (lettres), Caen, Montpellier-3 et Pau.

10h41 • Le dernier débat au Sénat sur le projet de loi, avant son vote définitif, a débuté mardi matin par une protestation des sénateurs communistes et du Parti de Gauche (CRC-SPG) contre l’organisation des débats. La présidente du groupe, Nicole Borvo Cohen-Seat a protesté dans un rappel au règlement contre la décision de la majorité de ne pas autoriser de discussion sur les articles du texte issu de la Commission mixte paritaire.

10h42 • À Paris il y a également une manif prévue à l’appel d’AGs étudiantes et lycéennes à 14h30 au départ de Jussieu vers le Sénat (Jonction avec Rassemblement UNEF).

10h46 • L’A.G. des personnels et étudiants de Lille 1 a décidé (hier) de ne pas suivre l’appel de l’UNEF, étant trop vague et n’ayant pas eu de rendez-vous précis pour aujourd’hui, et craignant qu’une mobilisation plus faible ne mette à mal la mobilisation des personnels jeudi. L’A.G. a décidé de mobiliser en interne aujourd’hui (tracts, débrayages, caisse de grêve...)

10h47 • Ce matin, François Hollande était l’invité de RTL. Pour lui, la question des retraites ne sera pas réglée après le vote de la loi.
L’ancien premier secrétaire du Parti socialiste (PS) a estimé mardi qu’il y avait une « rancune très forte » dans le pays à cause de la réforme des retraites menée par le gouvernement. Le député de Corrèze a affirmé que « le président de la République n’a jamais ouvert une discussion, ni avec les syndicats ni avec les formations politiques représentées au Parlement ».
Pour l’ancien premier secrétaire du PS, il s’agit désormais de traduire cette « rancune » dans les urnes lors de la présidentielle : « Ce que nous avons à faire, c’est de permettre que cette colère qui n’a pas pu trouver son résultat social, parlementaire, puisse trouver sa traduction politique en 2012 ».

10h53 • Les lycéens ont bloqué quelques ronds points à La Réunion (974) tout au long de la matinée (à Saint-Paul, Saint-Pierre, Saint-Joseph, Sainte-Suzanne, Saint-Denis, ...)

10h55 • Eric Woerth défend sa réforme coûte que coûte et pour cause : sur France Info il a affirmé « la réforme des retraites c’est moi ».

Cette réforme, « c’est la mienne, je suis ministre du Travail, j’ai fait toutes les propositions que nous devions faire, nous avons reçu l’ensemble des organisations syndicales et des partis politiques », a-t-il ajouté, précisant que tout a été fait « en liaison avec l’Elysée ». Pour Eric Woerth, la nouvelle journée d’action syndicale prévue jeudi « ne changera rien à la réforme des retraites ». « Ça ne sert à rien aujourd’hui de faire grève contre les retraites », a-t-il insisté, rappelant que le projet de loi entrait dans sa « dernière ligne droite » avec le vote du Sénat, puis de l’Assemblée nationale.

Il a toutefois salué la proposition du secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, d’ouvrir une négociation sur l’emploi des jeunes et des seniors. C’est « une très bonne chose », a-t-il réagi.

10h55 • À Rennes deux barrages ont été installés de matin selon Ouest France

10h56 • À Lyon , un rassemblement est prévu devant la permanence locale de l’UMP, rue président Edouard Herriot, à 14h.

10h59 • Les salariés grévistes ou non d’au moins sept des 12 raffineries françaises continuent de bloquer la sortie de carburants et la grève dans les terminaux pétroliers de Fos-Lavera et du Havre se poursuit, selon des représentants des syndicats.
Les carburants stockés dans quatre raffineries alimentent de nouveau les stations-service après la réquisition de salariés grévistes sur le site Total de Grandpuits et la levée du mouvement de blocage des personnels, grévistes ou non, des deux raffineries d’Exxon Mobil et de Petroplus à Reichstett.
La production à plein régime dans les deux raffineries d’Exxon Mobil situées à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et Port-Jerôme (Seine-Maritime) reste conditionnée à la reprise du travail sur les terminaux pétroliers de Fos-Lavera et du Havre qui les alimentent en brut.

11h01 • À Pau une manifestation avec repas est prévue à midi rond-point de la commune, elle sera suivie par l’AG des étudiants à 14h, hall de l’UFR Sciences à l’université de Pau et des pays de l’Adour

11h03 • Robert Badinter s’est lui aussi exprimé ce matin à propos de la réforme des retraites.
Interrogé sur Europe 1, le sénateur socialiste a plaidé en faveur d’une saisine du Conseil constitutionnel sur le projet de réforme des retraites, alors que les parlementaires PS s’interrogent sur l’opportunité d’une telle démarche : « C’est un texte d’une très grande portée (...), un grand texte doit être soumis au Conseil constitutionnel pour s’assurer qu’il n’y a pas dans ce grand texte des vices, des dispositions inconstitutionnelles », a déclaré l’ancien ministre de la Justice. l a suggéré que le « Premier ministre envoie » le projet de loi au Conseil, à l’instar de ce qu’avaient fait les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, Bernard Accoyer et Gérard Larcher, pour le projet de loi d’interdiction du port du voile intégral.

11h04 • À Bordeaux, un rassemblement place de l’Hôtel de ville est prévu à 11h. L’ensemble des rassemblements prévus par l’UNEF sont annoncés ici.

11h10 • Trente à quarante manifestants, selon la police, bloquent depuis lundi soir à Bassens, en Gironde, les accès à un site logistique qui approvisionne le groupe Carrefour, « pour la défense des retraites ». Plusieurs dizaines de poids lourds attendaient à l’entrée du site, selon la police.

11h12 • À Poitiers, aucun rassemblement organisé par l’UNEF mais une opération « zone commerciale morte » dans l’après-midi.

11h14 • À Paris, il y a également une manifestation interprofessionnelle vers l’incinérateur occupé à Ivry, à l’appel CGT Paris et de Solidaires Paris, à 12h au départ de l’hôpital Salpetrière (Métro St Marcel)

11h15 • L’Université de Bordeaux 3 est administrativement fermé depuis aujourd’hui et jusqu’à nouvel ordre, ceci sous la menace faite hier d’un blocage si cette fermeture n’avait pas lieu. Tous les personnels enseignants et administratifs ont été priés de rester chez eux.

11h15 • Fermeture administrative de Lyon 2, depuis une semaine et demi maintenant, la présidence voulant anticiper un blocage ayant été voté en AG...

11h17 • Le président du groupe PS du Sénat, Jean-Pierre Bel, a indiqué être favorable à la saisine du Conseil constitutionnel « sur l’ensemble » de la réforme des retraites mais que la décision sera prise au bureau national du PS. « Considérant que la Constitution garantit les droits des travailleurs, le groupe PS du Sénat a constaté qu’il y aurait matière à saisir le Conseil constitutionnel sur l’ensemble du texte », a ajouté M. Bel dans les couloirs du Sénat.
Le sénateur PS et ancien garde des Sceaux Robert Badinter avait plaidé également sur Europe 1 en faveur d’une saisine des Sages (voir plus haut).

11h20 • Du côté des transports, environ neuf trains à grande vitesse sur 10 sur les liaisons Paris-province et sept trains express régionaux et Transiliens sur 10 en moyenne sont prévus, selon la SNCF.

11h28 • Il y a un blocus à Paris 1 - Tolbiac (centre pmf)

11h29 • Chantiers navals STX de St-Nazaire bloqués ce matin !

11h32 • Ouest-France explique où trouver de l’essence dans l’Ouest, la région la plus touchée avec Paris. Pour toute la France, les autorités espèrent que 80 % des stations services seront approvisionnées normalement aujourd’hui.

11h34 • Selon un sondage Ifop pour La lettre de l’Opinion, près de six Français sur dix désapprouvent les blocages de raffineries, dépôts de carburant ou axes routiers.
Au total, 59 % des sondés jugent ces blocages « inacceptables », sans toutefois remettre en cause le droit de grève, contre 40 % qui estiment qu’il est « logique » que les salariés aient recours à ces méthodes.

11h35 • Sur l’île de La Rénion les cours ont repris hier lundi ..Aujourd’hui le mouvement s’est durci : des lycées bloqués puis les jeunes se sont retrouvés en plusieurs points de l’île. Ils comptent grossir les manifs de jeudi.

11h36 • À Lyon, il y a un rassemblement à l’appel de l’UNEF devant la permanence locale de l’UMP à 14h, mais pas de violences signalées actuellement.

11h40 • Le syndicat socialiste belge Setca bloquait mardi matin deux dépôts pétroliers dans l’ouest de la Belgique – le dépôt pétrolier Total Belgium de Feluy, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière française, et un dépôt pétrolier appartenant à la société JP Martens, à Tertre –, par « solidarité » avec les grévistes français.

11h46 • À Marseille l’amoncellement des poubelles et imondices, est toujours de + en + impressionnant, insupportable et irrespirable... Par ailleurs, des groupes de manifestants (plutôt jeunes) semblent converger vers le centre ville.

11h47 • À Lyon depuis les incidents de la semaine dernière il y a plusieurs camionnettes de CRS ou gendarmerie mobile tout les jours en attente en bas de la tour oxygène à la Part Dieu.

11h48 • En ce qui concerne Lyon, hier, il y avait environ une dizaine de fourgons de gendarmerie an attente sur la presqu’île à la hauteur de Cordeliers (au cas où je présume)...

11h49 • Il me semble que les éboueurs ont repris le travail.

11h51 • Les éboueurs de Marseille ont repris le travail mardi matin mais le déblayage est progressif.
« Le gros des troupes est sorti ce matin » pour nettoyer la ville, principalement « dans les arrondissements de jour, du 9e au 13e arrondissements », a déclaré Patrick Rué, secrétaire général adjoint de FO-Territoriaux.
Exceptionnellement, certains secteurs habituellement collectés de nuit ont également commencé à être déblayés, dans le cadre du « plan d’urgence » déclenché par la communauté urbaine Marseille Provence Métropole pour « une dizaine de jours ».

11h51 • Les éboueurs ont repris, provisoirement, le travail ; et uniquement pour des raisons d’hygiène et de sécurité. Jeudi, les éboueurs seront dans la rue, et, « à la première étincelle » (dixit FO), ils reprendront le blocage.

11h52 • 1200 personne en AG à Tolbiac (Paris 1)

11h55 • À propos des violences urbaines à Lyon : plusieurs dizaines de « casseurs » présumés ont été présentés à la justice lyonnaise en moins d’une semaine. Sur les 286 personnes interpellées la semaine dernière à Lyon, une soixantaine ont fait l’objet d’une convocation devant la justice, avec de nouvelles audiences à venir, selon la préfecture. Plus d’une vingtaine de jeunes majeurs ont été jugés en comparution immédiate, la plupart pour des jets de projectiles sur les forces de l’ordre, avec des peines allant jusqu’à trois mois de prison ferme avec mandat de dépôt, c’est-à-dire incarcération immédiate.

11h59 • Des dizaines de cars de CRS aux alentours de la Sorbonne. Des policiers en civil aussi...

12h11 • La gauche a recommencé à siéger mardi dans les instances dirigeantes de l’Assemblée nationale, qu’elle boycottait depuis plus d’un mois après l’interruption des débats sur la réforme des retraites, a indiqué mardi le président de l’Assemblée Bernard Accoyer (UMP).
François Brottes, numéro deux du groupe PS, et François de Rugy (Verts) ont assisté à la conférence des présidents mardi matin. Les points du règlement de l’Assemblée sur lesquels les groupes d’opposition veulent des modifications seront examinés par un comité de suivi paritaire.

12h15 • Au 15e jour du mouvement le taux de grévistes à la SNCF s’élève mardi à 5,4 % selon la direction.

12h26 • À Grenoble, la mobilisation ne prend pas. Le collectif « La retraite, Une affaire de jeunes » avait appelé à un rassemblement d’étudiants et de lycéens devant Pôle Emploi. Mais « le faible nombre de militants présents les a incité à repousser cette action », raconte le site Grenews.com. « Effet du froid ? Des vacances ? Sûrement un peu des deux. La dizaine de mobilisés ont malgré tout posé une banderole. »

12h28 • Un petit rassemblement s’est forme aux abords de l’Elysee a l’appel du PCF et du front de gauche.

12h28 • Bordeaux : 200 étudiants ont organisé un sit-in devant la mairie. Malgré les vacances sur 3 des facs bordelaises et la fermeture administrative de Bordeaux 3.

12h32 • Les élus de gauche affirment que la mobilisation est loin d’être achevée.

12h41 • Un petit point sur les carburants : les difficultés se sont stabilisées mardi autour de « 20 à 25 % » de stations-service bloquées en France, selon Jean-Louis Schilansky, président de l’Union française des industries pétrolières. Le travail a repris dans cinq des douze raffineries françaises et le retour à la normale pour l’approvisionnement des stations-service est « progressif mais régulier », selon Brice Hortefeux.

12h41 • Pour Vincent Gautheron, adjoint au maire de Mitry-Mory (77), « la mobilisation va finir par payer et le gouvernement va reculer ».

12h46 • Appel aux Sages... Le groupe socialiste à l’Assemblée nationale vient d’annoncer qu’il déposerait un recours au Conseil constitutionnel contre le projet de réforme des retraites que le Parlement s’apprête à adopter. Le Conseil devra vérifier si le texte est conforme aux principes généraux du droit, comme par exemple le principe d’égalité concernant les dérogations accordées à certains parents de familles nombreuses.
Cette procédure, que Robert Badinter a notamment suggéré ce matin, et que prévoyait déjà l’Elysée, devrait repousser jusqu’à la mi-novembre environ la promulgation par le chef de l’Etat de la version définitive du projet.
12h50

• Selon l’économiste Philippe Askenazy, interrogé par Les Echos, la réforme des retraites « participera à une montée du chômage des jeunes et des seniors au cours des prochaines années » mais, sur le long terme, « ne handicapera pas l’accès des jeunes à l’emploi ».
12h51

Pour Marianne Margate, premiere adjointe de Mitry-Mory, « la colère des Francais est toujours aussi forte même si l’intransigeance du gouvernement peut créer une démotivation. Malgré ce coup de force, cette colère ressurgira aux prochaines élections ».

12h55 • Les Marseillais ne sont pas les seuls à être soulagés... Les éboueurs d’Agen ont repris le travail mardi au huitième jour de leur mouvement, après avoir engagé le dialogue sur des revendications locales, selon le représentant de l’intersyndicale CGT-CFDT. Contrairement aux éboueurs de Marseille, qui ont repris pour des raisons « sanitaires », à Agen, Jean-Claude Soulier, délégué syndical CGT et représentant de l’intersyndicale, s’est dit satisfait, estimant que les salariés ont obtenu des « engagements sur des hausses de salaires et la titularisation de 11 agents contractuels ».

12h58 • La Sorbonne est fermée depuis 12h30. Situation tendue.

12h59 • La Sorbonne a été fermée administrativement par le rectorat alors qu’une AG devait s’y tenir. L’entrée y est impossible.

12h59 • À Aix-en-Provence, un rassemblement est prévu devant la marie à 14 h 30 par l’UNEF. Pas d’autres nouvelles pour l’instant.

13h03 • Le premier ministre François Fillon s’est exprimé sur le mouvement lors d’une réunion devant les députés UMP : « La phase de démocratie politique est achevée, le mouvement n’a plus de sens », a-t-il dit . « La fermeté politique sans dialogue social, c’est une faute, mais le dialogue social sans fermeté politique est une erreur », a-t-il ajouté.

13h05 •« Le mouvement paye au moins dans les consciences. Et s’il reprend après les vacances le gouvernement ne pourra plus tenir », pour la maire adjointe PCF de Vitry.

13h12 • On signalait en fin de matinée que les cours avaient repris lundi à La Réunion, mais que le mouvement s’était durci : des lycées sont bloqués et les jeunes se sont retrouvés en plusieurs points de l’île.
Par ailleurs aux Antilles les deux collectifs à l’origine de la crise sociale du début 2009, le LKP (Guadeloupe) et le K5F (Martinique), appellent à une grève générale mardi en Guadeloupe, Martinique et Guyane « contre l’augmentation constante du prix des carburants, des prix alimentaires, de l’électricité et de l’eau ».

13h14 • À la Réunion 2000 lycéens/étudiants dans les rues ce matin, selon Clicanoo.

13h15 • Les détails sur le site du journal réunionnais Clicanoo.

13h16 • À Lyon, toujours beaucoup de CRS (patrouilles et fourgons) près de la place Bellecour mais aucun rassemblement.

13h17 • La Réunion : les lycéens se sont mobilisés aujourd’hui... les vacances sont terminées... Ils comptent venir grossir les deux manifs prévues jeudi sur Saint Denis et Saint Pierre.

13h21 • L’ambiance se réchauffe au Sénat avant le vote du texte... Eric Woerth, prenant la parole à la fin de la discussion générale, a vivement attaqué la gauche :
« Je voudrais combattre la campagne de désinformation que vous avez mise en place, la réforme est le fruit d’un long dialogue social, d’une discussion sur tous les sujets avec l’ensemble des acteurs français », a lancé le ministre.« Les solutions que vous avez mises en avant ne se sont résumées que par des augmentations de la fiscalité, des impôts », a-t-il ajouté, accusant le Parti socialiste de vouloir financer les retraites « sur du vent, sur du sable ».
Alors que les sénateurs de gauche protestaient de vive voix, le rapporteur UMP du projet de loi, Dominique Leclerc, s’est écrié en direction de la gauche : « Soyez polis ! Ecoutez le ministre ! Votre conduite est indigne, écoutez le ministre ! Soyez au moins polis ! ».
« Je remarque que, sur les débats importants, la gauche perd toujours son sang-froid », a alors ironisé Eric Woerth, faisant redoubler d’indignation les sénateurs de gauche.

13h22 • À Paris une centaine d’étudiants de Sciences Po mobilisés viennent de partir vers le Sénat.

13h30 • La proposition de la CFDT de négocier avec le Medef et toutes les réactions sur notre site. François Chérèque a proposé d’ouvrir des négociations sur l’emploi des jeunes et des seniors.

13h39 • Plusieurs manifestations de lycéens se sont déroulées dans une demi-douzaine de villes de la Réunion, émaillées de quelques incidents. A Saint-Denis, les jeunes de plusieurs lycées encadrés par des représentants de l’UNEF ont bloqué plusieurs heures l’entrée du conseil régional. L’accès a été libéré après une rencontre entre une délégation de lycéens et une élue de la région.

13h41 • Le collectif « La retraite, Une affaire de jeunes » avait appelé à un rassemblement d’étudiants et de lycéens devant Pôle Emploi. Mais « le faible nombre de militants présents les a incités à repousser cette action ».

13h49 • Dans le centre-ville de Toulouse, environ 250 personnes ont bloqué pacifiquement les accès à la Banque de France pendant environ 2h ce matin. Des policiers étaient postés devant une des sorties ; l’un d’entre eux, cagoulé, portait ce qui semblait être un flashball.

13h51 • La manifestation de l’UNEF à Tours est prévue à 17 heures place de la Victoire, avec ensuite déploiement d’une banderole devant le siège local du Medef.

13h57 • À Toulouse des manifestants se sont rassemblés devant la Banque de France.

13h59 • Effectivement à Grenoble, très peu d’étudiants en AG ces dernières semaines, fac et IUT non bloquées, nouvelle AG prévu le 4/11.

14h02 • À Quimperlé (29), barrage filtrant à l’entrée des Papeteries de Mauduit ce matin à partir de 9h.

14h05 • Selon le ministère de l’enseignement supérieur, quatre universités étaient perturbées en France, dont celle de Paris-1 Tolbiac. Selon l’UNEF, sept universités étaient bloquées, dont Paris-I Tolbiac, Paris-X et Paris-XIII.

14h09 • À Lyon, environ 70 manifestants bloquent le tram T3 et le Rhônexpress. Plus de détails sur Le Progrès.

14h10 • Brest : rassemblement prévu à 17h au rond point des Grebes sur le port(non organisé par l’UNEF).

14h15 • Une délégation, qui comptait dans ses rangs les communistes Pierre Laurent et Marie-George Buffet et les Verts Cécile Duflot et Yves Cochet, a été reçue par le directeur de cabinet de Nicolas sarkozy, Christian Frémont.
« Nous leur avons clairement dit que le président de la République ne devait pas promulguer cette loi », a dit Marie-George Buffet à sa sortie de l’Elysée, ajoutant : « On a eu confirmation qu’il y a une volonté de ne pas négocier, qu’il faut que la loi passe. »
Cécile Duflot a déclaré de son côté qu’il était de la responsabilité de Nicolas Sarkozy « de prendre les gestes d’apaisement qui permettent de ne pas provoquer encore plus de violences et de désordre dans notre pays. »

14h17 • La Sorbonne-Paris 1 est quasi bloquée... par les vigiles et CRS. Interdiction de rentrer dans l’université, tous les cours sont annulés cet après-midi.

14h20 • François Fillon a déclaré aux députés UMP qu’après la promulgation de la loi sur la réforme des retraites, le gouvernement « proposerait aux partenaires sociaux d’engager un dialogue sur l’emploi des jeunes et l’emploi des seniors », répondant ainsi à la proposition de la CFDT.

14h22 • Une intersyndicale bloque la zone industrielle de Lamballe, dans les Côtes-d’Armor, qui abrite plusieurs grosses sociétés agroalimentaires. L’action doit prendre fin à 14 h 30 selon les organisateurs.

14h23 • Deux autres opérations dans le Sud-Ouest : péage gratuit et distribution de tracts sur l’A10 au nord de Bordeaux, et opération escargot sur l’A63 entre Hendaye et Biarritz, puis rassemblement devant la mairie de Bayonne.

14h31 • Le rassemblement d’étudiants à l’appel de l’UNEF a débuté devant le Sénat à Paris.

14h36 • Environ 200 jeunes se rassemblent actuellement devant les grilles du Sénat.

14h38 • Une étudiante prend un haut-parleur : « À ceux qui veulent précariser les jeunes, les jeunes répondent résistance ! »

14h39 • Quelques banderolles ironisent sur la retraite des CRS devant le Sénat à Paris, où entre 100 et 200 personnes sont rassemblées.

14h40 • À Paris, le rassemblement se déroule dans le calme. L’accès au Sénat est barré par les CRS et les manifestants se sont rassemblés rue Corneille.

14h41 • Les jeunes entonnent des slogans devant le Sénat : « Qu’est-ce qu’on veut ? La retraite. Comment ? A 60 ans ! De vraies retraites ! »

14h43 • En direct de la Grand Place, Lille : une petite centaine de personnes présentes... En comptant les journalistes et les membres de la Bac en civil. Une banderole a été accrochée sur le Théatre du Nord.

14h44 • Les slogans devant le Sénat : « Les jeunes font du bruit pour les retraites », « De vraies retraites pour tous ou ça va péter ! »

14h49 • Le vote solennel est prévu vers 16 heures au Sénat.

14h51 • Le cortège de manifestants partant de Jussieu se dirige vers le Sénat pour faire la jonction avec le rassemblement en cours devant les grilles.

14h51 • 200 personnes malgré les vacances !

14h55 • Un cortège d’étudiants vient de partir de Tolbiac (Paris-1 Panthéon-Sorbonne) vers le Sénat.

14h57 • Un sit-in a eu lieu à Bordeaux sur la place Pey-Berland contre la réforme.

14h57 • Alice,19 ans, estime que les étudiants doivent prendre le relais des lycéens et salariés. Elle se fait du souci pour son avenir : « La réforme va entraîner plus de chômage pour les jeunes »

14h58 • À Moulins (03) ce matin, une délégation intersyndicale faisait le tour des administrations pour appeler à la mobilisation jeudi 28.

15h03 • Des cordons de CRS bloquent la rue de Vaugirard. Les étudiants sont statiques et continuent d’entonner des slogans.

15h03 • Note à de nombreux commentateurs : les calendriers universitaires sont très variés, y compris au sein d’un même établissement : certains étudiants n’ont pas de vacances de la Toussaint, d’autres oui ; les interprétations (dans un sens ou dans l’autre) en termes de vacances paraissent donc plus que fragiles.

15h04 • Plusieurs tracts sont distribués dans la ville de Bordeaux pour la manifestation de jeudi.

15h05 • Environ 300 à 350 manifestants maintenant devant le Sénat, d’après notre reporter. Deux cortèges venus de Jussieu et de Tolbiac sont en route, d’après des internautes.

15h08 • Vivien, Paris 13 : « Il est trop tôt pour renégocier sur l’emploi des jeunes. Il ne faut pas baisser les bras mais poursuivre et amplifier le mouvement. La mobilisation peut encore aboutir. »

15h09 • Je retire ce que j’ai dit concernant le Flashmob. L’ampleur semble être malgré tout au rendez vous...

15h11 • Les étudiants sont de plus en plus inquiets pour leur avenir, et c’est une des raisons de la faible mobilisation... L’important c’est le diplôme à la fin de l’année. Pour avoir été étudiante pendant 10 ans, c’est toujours ce qui revient dans les discours...

15h16 • Marion, secrétaire nationale de l’UEC, estime que les étudiants commencent a peine a se mobiliser, 15 jours après leur rentrée, et donc que le mouvement va prendre de l’ampleur.

15h20 • Les étudiants comparent leur mobilisation à celle contre le CPE. Ils pensent que la loi, même votée, pourra être abrogée.

15h21 • La retraite des parlementaires avait fait jaser, en pleine protestation contre la réforme... Le président du groupe des députés PS, Jean-Marc Ayrault, vient d’annoncer qu’il allait demander la suppression pure et simple de la double cotisation des députés lors de la réunion, mercredi, du bureau de l’Assemblée sur la réforme des retraites des députés. « Nous pensons que c’est une question d’équité par rapport au reste des Français. Un an de mandat doit correspondre à une annuité ».
Il a salué « l’alignement progressif sur celui du privé, comme pour les fonctionnaires » ainsi que « la baisse des pensions de 8 % dès le 1er janvier ». Cette baisse correspond en fait à la suppression du 13e mois, selon l’entourage du président du groupe PS.

15h23 • Un cortège de Jussieu arrive devant le Senat.

15h25 • À Paris, la rue de Medicis est maintenant pleine de jeunes qui continuent à chanter et faire du bruit.

15h27 • Aujourd’hui concert de soutien aux grèvistes sur le site de la raffinerie de Feyzin. 150 personnes sont présentes : des étudiants, des salariés. Un barbecue, du soleil. La pêche quoi !

15h29 • Nouveau de cortège venu de Paris I. Nouveau slogan : « Trois semaines de grève, on n’est pas fatigués ! »

15h30 • À Caen, 250 étudiants (estimation de Ouest-france) bloquent le périphérique dans les deux sens...

14h • Rendez-vous étudiant devant la permanence UMP de Lyon : 150 personnes.

15h34 • Ce soir, 18h à Lyon, rendez-vous interprofessionnel place de l’Hôtel de Ville.

15h35 • Près du Sénat à Paris, les étudiants ont été rejoints par des salariés parmi lesquels des fonctionnaires de la mairie de Villejuif, des enseignants et des salariés du social.

15h35 Le vote solennel est prévu vers 16 heures au Sénat.

15h36 • 150 à 200 étudiants/lycéens/salariés rassemblés sur la place de la Comédie à Montpellier.

15h39 • à Montpellier il y a bien plus de 200 personnes, massés vers la fontaine des trois Grâces.

15h40 • Près d’un millier de personnes seraient maintenant rassemblées aux abords du Sénat. Des étudiants, des lycéens mais également des employés, aux couleurs de la CGT notamment. La CNT, la FSU, le Front de gauche, le Snesup et SUD Etudiants sont également représentés.

15h42 • La fonction publique territoriale est présente devant le Sénat pour « défendre des projets de société ». Elle appelle les citoyens dans la rue jeudi.

15h45 • À Rennes, opération de blocage en centre ville, avenue Janvier, cet après midi par des étudiants, d’après Ouest-France.

15h49 • Devant le Sénat à Paris, les cheminots sont présents aux côtés des étudiants. Ils espèrent que la manif de jeudi débouchera sur une rencontre interprofessionnelle.

15h50 • À quelques minutes du vote la gauche fustige toujours le projet de loi au Sénat :
« Ce projet de loi fera du mal et le mal sera durable, la manière dont le gouvernement l’a mené laissera des traces », a lancé le président du groupe PS, Jean-Pierre Bel, lors des explications de vote. Il s’est indigné d’un Sénat « désavoué ». « À quoi sert notre prétendue indépendance d’esprit, si notre ordre du jour est fixé à l’Élysée ? », s’est-il écrié.
« Nous allons nous tourner à nouveau vers les partenaires sociaux, les Français, pour débattre ensemble de notre projet, de nos propositions » pour construire « l’alternative », a-t-il averti. « Il n’y a pas de fatalité à la régression, le mépris n’aura qu’un temps », a-t-il conclu.
« Toujours plus pour la France d’en haut, toujours moins pour la France d’en bas, le Parlement est légitime, il ne méritait pas que vous l’ayez malmené », a protesté ensuite la patronne des sénateurs CRC-SPG (communistes et Parti de gauche), Nicole Borvo Cohen-Seat.
« Vous avez perdu la confiance des citoyens, trahi les attentes des syndicats, forcé la main des parlementaires, dommage », a estimé Raymonde Le Texier (PS).

15h51 • À Lyon, 250 personnes selon la police, 500 selon les organisateurs, ont manifesté devant la permanence UMP. Le rassemblement s’est dissous dans le calme il y a un quart d’heure. Très forte présence policière aux alentours. Un autre rassemblement est prévu à 18h devant la préfecture.

15h54 • La France est un exemple pour l’Europe. Depuis l’Espagne, je me demande : y-a-t-il encore de l’espoir ?

15h55 • Aux critiques du gouvernement qui accuse les grévistes de mettre la France à genoux économiquement, les salariés rétorquent : « Le gouvernement devrait renégocier plus vite le projet. Et notre économie aussi en prend un coup car nous ne sommes pas payés ».

15h59 • Toujours autant de slogans : « Insurrection, non a cette réforme bidon, oui a la révolution. Sarkozy au kärcher ! »

16h17 • Hélène, vice-présidente de la FIDL, appelle les lycéens à descendre dans la rue jeudi. Elle pense que la mobilisation continuera tant que le gouvernement ne changera pas de position, et que le texte peut encore être retiré.

16h21 • Le vote touche à sa fin au Sénat. Les sénateurs sont appelés un par un pour mettre leur bulletin dans l’urne. Plus exactement, pour la petite histoire, selon la coutume du Sénat des plaques de couleurs différentes sont déposées dans des urnes, puis les urnes sont pesées.

[Source : lemonde.fr]