L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

LE 9ÈME COLLECTIF EST À L’UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES
28, PLACE SAINT GEORGES 75009 PARIS
Métro : Saint George (ligne 12)

Le 9e Collectif des Sans-apiers se trouve aujourd’hui à l’UNAF pour alerter l’opinion publique sur la situation de tous les sans-papiers et en particulier de ceux qui travaillent de façon isolée dans les secteurs non syndiqués, tels que celui des services de l’aide à domicile, du ménage et de la garde d’enfants et personnes âgées, etc…, et pour demander le soutien des associations familiales et leur implication en demandant au gouvernement leur régularisation.

Ce sont des familles qui subissent une double discrimination, double voir triple violence d’être sans-papiers, exploités, et séparées par la politique du chiffre et du cercle infernal de l’exploitation-rafles-rétention-expulsions.

Pourtant grâce à elles, les plats chauds sont sur la table, le linge est epassé, les enfants grandissent, le directeur va diriger sa société, le médecin va travailler à son cabinet, le député va voter les lois.

Ce sont des emplois sans horaires, les plus pénibles, où on est à disposition, nourrie, logée, mais pas déclarée, souvent dans les quartiers chics (comme Neuilly sur Seine), sous payée, voire pas payée du tout, ce qui créée une situation de dépendance à tous les niveaux.

Elles existent, mais les lois répressives qui se multiplient à des fins électoralistes les rendent invisibles.

Pourtant dans la rue elles doivent raser les murs, se défenestrer pour fuir l’uniforme au risque de leur vie, vivre dans la crainte des rafles, des centres de rétention, des expulsions...

Pourtant dans leurs lieux de travail, elles doivent baisser les yeux, subir les salaires aléatoires ou contre logement, le travail à la tâche, etc., et d’être jetées dans la rue... sans pouvoir se défendre.

En venant à l’UNAF nous voulons dire basta ! Nous ne voulons plus vivre dans l’humiliation, le mépris et la peur. Nous voulons les mêmes droits que nos camarades avec des papiers.

Nous voulons compter sur leur solidarité, et sur celle des associations et des familles, parce que le sort qui nous est réservé aujourd’hui sera celui de toutes de tous demain si nous ne réagissons pas ensemble. L’esclavage sera pour tout le monde.

ARRÊT DE L’EXPLOITATION, DES RAFLES, DE LA RETENTION, DES EXPULSIONS ! REGULARISEZ MAINTENANT !

Contacts : 06-03-58-39-59 // 06-13-95-22-07 // 06-77-28-65-37
9emecollectif.net
9eme_collectif@no-log.org