L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Ce soir - jeudi 8 février - (une fois n’est pas coutume) voici un billet d’humeur que je rédige en regardant le reportage tout simplement hallucinant diffusé sur
FRANCE 2, dans l’émission ENVOYÉ SPECIAL.

Le journal de Françoise LABORDE
avait été alléchant : une caméra de la rédaction a suivi le quotidien des
policiers chargés de réaliser les expulsions de clandestins, précisant
tout de même que cette enquête avait pu être réalisée avec l’aval de Brice
HORTEFEUX (interview à l’appui). Le résultat est édifiant.

Nous entrons donc de plein pieds dans le monde merveilleux des services du
Ministre de l’Immigration et de l’Identité Nationale. Des policiers
toujours courtois, prévenants, face à des immigrés vindicatifs, violents
et menteurs (pour preuve, ce camerounais qui demande l’asile avec pour
seul document, « un certificat médical »). Pour les officers interrogés, "il
n’y a pas de pression« , »pas d’objectifs d’expulsion". Mes ces derniers
doivent faire face au stress quotidien provoqué...par les expulsés
eux-mêmes !!!

Le Ministre Brice HORTEFEUX intervient lui même pour indiquer qu’il est le
Ministre « de l’immigration et de l’intégration ». Pour preuve, les services
français offrent maintenant une « prime au retour »....que les immigrés
refusent ou détournent allègrement (évidemment).

Le service publique vient donc d’offrir son créneau de grande écoute pour
faire la comm’ de Brice HORTEFEUX et ses services. Un monde parfait ou
n’existent ni racisme, ni brutalité policière, ni aucune politique barbare
de quotas d’expulsions. Un monde où la politique « humaine » du Ministre
HORTEFEUX est enfin reconnue à sa juste valeur. Jusqu’à présent, seule TF1
avait le monopole de production de ce type de reportage honteusement
complaisant envers toute politique gouvernementale (notamment envers les
politiques migratoires ), mais FRANCE 2 semble aujourd’hui contester
sérieusement ce « leadership » au nom, bien sûr, de la « pédagogie ».

Publique ou privée, la « télé-SARKOZY » ne connait plus de frontière.

Bienvenue dans la FRANCE d’avant d’après.

[Source : 9e Collectif]


"Ce reportage est insupportable, comme avant chaque élection la propagande est aux ordres.

Nous pouvons saisir le médiateur de France 2 ET PROTESTER MASSIVEMENT.

Ce reportage est intolérable, mais les mots sont bien faibles.

Nos médias se sont surpassés...

Non seulement l’ORFT est là et bien là, avec ses médias, mais avec cet
« envoyé TRÈS spécial » un cran supplémentaire , et là une ligne jaune est
franchie.

Une phrase, prise au vol :

"mais monsieur , comment vous avez osé faire des
enfants alors que vous êtes en situation irrégulière sur le territoire
"

Mais cette phrase reste soft, par rapport au reste...."

Solange