Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Les deputés ont fini d’examiner la Loppsi, non sans avoir retiré deux ou trois dispositions particulièrement choquantes qui n’ont même pas passé la rampe de cet examen plus que complaisant d’une assemblée à la botte de Sarkozy. Mardi, ils passeront au vote. Pendant ce temps, la mobilisation s’étend dans le pays. Dès samedi, des manifestations se tiendront dans des dizaines de villes, y compris à Paris, sur les marches du Sacré Cœur, de 14 heures à 18 heures. Un ensemble d’associations et de syndicats (DAL, Jeudi noir, FSU, Intersquat, LDH, RESEL, SM, SAF, Solidaire, NPA ...) appellent aussi à un grand rassemblement, mardi 21 à 17 heures devant l’Assemblée nationale, pendant que la loi sera votée.

L’Assemblée nationale vient d’achever l’examen “article par article”, de la LOPPSI en 2e lecture, et a durci le texte. Il s’agit d’une des lois les plus répressives de ces dernières décennies. L’adoption par les députés de l’ensemble de la loi sera effectuée mardi 21 décembre en deuxième partie de l’après midi, puis elle sera rediscutée au Sénat courant janvier.

Certains amendements très liberticides ont été retirés ou rejetés en séance, (reconnaissance automatique des individus à partir de la généralisation de la vidéo surveillance, instauration d’une peine plancher d’un an ferme pour les personnes accusée de violence à agent, ou pénalisation de certains sous locataires ou squatters ...)

L’article 32 ter A, procédure expéditive d’expulsion des habitants d’habitations hors norme, complété d’une amende de 3750 euros d’amende lorsque le propriétaire s’oppose à l’expulsion, a été adopté avec le soutien du Gouvernement, dans sa version du Sénat. Trois députés de l’opposition, Patrick Braouzec (PCF), François Puponi et Mr Jean Jacques Urvoas (PS), ont défendu le retrait de cet article de loi très rétrograde.

L’article pénalisant la vente à la sauvette, a été adopté ainsi que de nombreux autres qui remettent en cause les libertés individuelles, accablent les populations les plus précarisées et stigmatisées, répriment les militants et les jeunes, menacent la liberté d’expression, ...

La mobilisation se poursuit et s’étend :

Les associations, organisations et syndicats réunis mercredi soir (DAL, Jeudi noir, FSU, Intersquat, LDH, RESEL, SM, SAF, Solidaire, NPA ...) , appellent à un grand rassemblement mardi 21 décembre à 17h, à l’Assemblée nationale, lors de l’adoption générale de la loi, et appellent à une journée nationale de manifestations en janvier avant la lecture au Sénat.

D’ici là de nombreuses manifestations et initiatives sont organisées dans toute la France :

Samedi 18 décembre à :

Angers, Besançon, Clermont Ferrand, Figeac, Grenoble, Montpellier, Nantes,
Paris, Périgueux, Perpignan, Rennes, Saintes, Strasbourg, Toulouse, Tours,
Valence... [Et à Paris, à 14 heures sur les marches du Sacré Cœur.]

Plus d’informations , en attendant la mise en place d’un blog d’information et de relais vers les sites :

http://www.loppsi2-habitat.blogspot.com

Et
http://www.halemfrance.org

[Source : DAL/RéSEL/HALEM]