Nous suivre :



Dossiers :
 
Articles :

Monsieur Hessel vous n’avez pas compris !

Voilà deux semaines maintenant que le mouvement des ‘indigné-es » ou du 15M est » a pris la place »…

Les médias commencent à en parler, mais que disent-ils ?


Voir en ligne : Aquitaine Décroissance

On connaît la force de récupération de tout mouvement contestataire par le « système » marchand, or on nous présente aujourd’hui ce mouvement (une démocratie réelle, maintenant !) comme étant celui d’une jeunesse « déclassée » qui, bien que diplômée, vit encore « chez papa-maman » et qui se bat parce qu’elle subit la crise. Et même la figure charismatique de Hessel, nous somme de rentrer dans le rang en appelant, hier à ne pas considérer le boycott des élections comme solution car dit-il « ce sont les partis qui commandent notre vie politique« .

Mais quelles sont les revendications réellement partagées par les peuples d’Europe et du monde ?

Est-ce un meilleur pouvoir d’achat ? Est-ce un meilleur logement ? Est-ce une baisse du chômage des jeunes ?

Non !

La principale revendication est celle d’une démocratie réelle, d’une démocratie directe et horizontale et c’est bien ce que les médias ou Monsieur Hessel feignent de ne pas comprendre.

En effet un tel mouvement est, tel qu’il se présente irrécupérable, on ne peut pas le faire entrer ni dans les partis ni dans les syndicats qui jouent le jeu de la démocratie » représentative » puisque le mouvement critique en premier lieu cela : la pratique pyramidale du pouvoir. Ce mouvement n’a ni représentant-es , ni encore moins de propositions ou de revendications à faire valoir pour « améliorer » le système.

Voilà enfin un mouvement qui ne peut pas, par sa nature même, être assimilé par le jeu « démocratique » actuel . Sa force et son essence même est la mise en place (et en actes) de nouvelles règles pour un autre jeu politique.

Non nous ne voulons plus jouer ni avec vos règles, ni à votre « jeu ».

Ce mouvement est autonome et autonomiste et sa valeur ne se mesurera pas aux « propositions » qu’il pourrait faire à « nos élus » mais bien à son existence et à sa propre pratique d »une démocratie horizontale et autogérée. C’est ce qui se passe tous les soirs dans de nombreuses villes lors des assemblées citoyennes.

La victoire est acquise !

Voilà pourquoi si le message et la pratique ne sont pas totalement dévoyées par les médias ou autres faux représentant-es ou portes paroles, la victoire est acquise et totale.

La démocratie représentative est remise en cause par le peuple souverains et cela de façon mondiale.

C’est la victoire d’un peuple mondialement unis pour dire : votre système ne nous convient pas, pour dire : nous savons que les crises multifactorielles que nous subissons sont dues à un manque de démocratie, (quelle assemblée citoyenne pourrait décider d’ouvrir une nouvelle centrale nucléaire, d’appauvrir l’éducation de sa jeunesse etc… ?), pour dire nous voulons juste une vraie démocratie et nous n’avons besoins de personne pour la mettre en place. La démocratie c’est nous .

Le peuple est maintenant bien conscient du fait que cette « démocratie représentative » ne représente que les intérêts particuliers d’un petit nombre, les outils nécessaires pour reprendre en main notre destinée se forgent ; les imaginaires se « décolonisent » et aucun retours en arrière n’est désormais possible.


par Wajeb