L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

L’armée autrichienne a commencé à mettre aux enchères des miradors, utilisés
pour la surveillance de la frontière avec la Hongrie et la Slovaquie et désormais
sans utilité depuis l’entrée de ces deux pays dans l’espace Schengen, rapporte le
quotidien Kurier dans son édition de jeudi.

Ces 146 construction de bois sont mises à prix un euro par le commandement
militaire de la région frontalière du Burgenland (sud-est).

Lors d’une première vente, les miradors se sont vendus entre 1 et 1200 euros,
rapporte le Kurier. Les acheteurs doivent prendre à leur charge le transport de
ces constructions.

L’Autriche avait installé ces miradors en 1989 après la chute du rideau de fer
pour lutter contre la contrebande et l’immigration “clandestine”. Ils étaient
devenus obsolètes avec l’entrée de la Hongrie et la Slovaquie fin 2007 dans l’espace
Schengen.

[Source : AFP]