L’information au jour le jour sur le quotidien des sans-papiers.

Nous suivre :



Media :
 
Articles :

Les politiques migratoires européennes sont chaque jour plus violentes. L’Europe se voudrait un paradis raciste, et de plus en plus nombreux les européens adhèrent à cette vision, en soutenant les partis néo-populistes, Sarkozy ou Marine Le Pen en France, Berlusconi ou Bossi en Italie, et tant d’autres, aux Pays-Bas, en Autriche, en Belgique ou ailleurs.

La démagogie des politiciens corrompus surfe sur la peur qu’ils entretiennent.

Les chemins d’une société moins hystériques et plus humaine semblent chaque jour plus obscurcis.

En attendant, les systèmes policiers, payés à prix d’or par les contribuables, font la parade raciste – sans pour autant avoir le moindre effet sur l’immigration réelle, mais seulement pour entretenir le mythe politique qui les fait vivre.

En attendant, soixante congolais risquent d’en faire les frais ce jeudi – à moins qu’une mobilisation citoyenne ne parvienne à empêcher ça.

QSP

Ce jeudi 28 avril 2011, 60 personnes d’origine congolaise venant de plusieurs pays européens seront expulsées au départ de Bruxelles par un vol « sécurisé ».

Cela fait sept ans que la Belgique n’avait pas affrété un si gros appareil pour renvoyer des demandeurs d’asile dans leur pays.

Le vol est organisé par l’Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures (FRONTEX).

FRONTEX est l’agence qui coordonne la coopération entre les états européens en matière de gestion des frontières extérieures. Elle met à disposition des états membres la logistique nécessaire afin d’organiser des expulsions conjointes.

En 2010, FRONTEX a ainsi coordonné 38 vols groupés de l’Europe vers la Colombie, l’Équateur, la Géorgie, l’Irak, le Burundi, le Nigeria, le Cameroun, le Kosovo et l’Ukraine.

De janvier à mars 2011, sept vols ont déjà été effectués vers le Kosovo, le Congo, la Géorgie, l’Irak et le Nigeria.

La Belgique participe activement à une politique de non-migration européenne. Elle organise non seulement une vingtaine d’expulsions quotidiennes, mais aussi des vols groupés afin d’expulser les migrants récalcitrants.

73 personnes ont été expulsées dans 13 vols sécurisés en 2010 : 7 vers la Grèce, 1 vers la Pologne, 3 vers le Nigeria et le Cameroun, 2 vers le Congo.

Ce jeudi, la Belgique va affréter un airbus sous l’égide de Frontex, au départ de l’aéroport militaire de Melsbroek. Le but est d’expulser quinze congolais détenus dans les centres fermés belges ainsi que 45 venant de Grande-Bretagne, d’Irlande, des Pays-Bas, et de Suède.

Nous appelons à utiliser tous les moyens de protestation afin d’empêcher ce vol de la honte et clamer notre refus de ces politiques migratoires.

Un rassemblement de protestation est organisé :

dans le hall de départ de l’aéroport de Zaventem

ce mercredi 27 avril à 17 heures

(devant les panneaux d’affichages)

VENEZ NOMBREUX !

NON AUX EXPULSIONS

STOP FRONTEX DEPORTATIONS

(Pour aller à l’aéroport, des trains partent toutes les 20 minutes des gares de Bruxelles.)

[Source : SôS-sans-papiers]